RDC/Kasaï : la population appelée à ne pas utiliser les eaux de la rivière Tshikapa et les poissons sans vie qui y sortent

RDC/Kasaï : la population appelée à ne pas utiliser les eaux de la rivière Tshikapa et les poissons sans vie qui y sortent

3 août 2021 0 Par Grandjournalcd.net

La population de la province du Kasaï est formellement interdite de faire usage des eaux de la rivière Kasaï. C’est par une communication faite par les services d’assainissement ce lundi 02 Août 2021 que cette décision a été prise.

Contacté par grandjournalcd.net, le chef de service d’assainissement, monsieur Sébastien Kangoma fait savoir que cette décision fait suite à la pollution des eaux de la rivière Tshikapa, qui entraîne même l’empoisonnement des poissons.

« À notre niveau, ce matin on était tous, mon chef de division de l’environnement, et le chef de Division de pêche et élevage à la rivière Tshikapa, nous avons pris l’échantillon des poissons sans vie et même de l’eau. Nous avons trouvé que la rivière Tshikapa est polluée à partir de l’Angola puisque la couleur d’eau a complètement changé en rouge. Nous avons trouvé dans notre technicité qu’il y a la pollution de l’eau. C’est ainsi que nous avons pris la décision interdisant la population d’utiliser cette eau ni consommer ces poissons là, étant donné que l’on connait pas jusque là les causes principales de cette pollution ne sont pas connues » a-t-il dit.

Le reporter du grandjournalcd.net a constaté effectivement que les eaux de la rivière précitée ne présentent plus leur qualité habituelle. Quelques usagers interrogés disent ne pas comprendre ce phénomène débuté depuis 31 juillet, et certains confirment avoir même consommés les poissons qui y sortent, sous prétexte « qu’ils sont secoués par le changement de couleur d’eau ».

« D’après moi, il y a de cela trois jours. Puisque j’habite en amont, l’eau a changé de couleur. Je sais pas comprendre, jusqu’à présent il n’y a pas une bonne résolution de la part des autorités. J’ai vu même les gens consommés les poissons qui meurent dans cette rivière » a témoigné Paul Mafuta, un homme d’environ une soixantaine d’années rencontré sur lieu.

Willy Theway Kambulu Depuis Tshikapa