RDC/Kasaï-clôture de la session extraordinaire à l’Assemblée Provinciale : Aloïs Mushitu invite l’exécutif à gérer autrement

RDC/Kasaï-clôture de la session extraordinaire à l’Assemblée Provinciale : Aloïs Mushitu invite l’exécutif à gérer autrement

1 août 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Dans son discours de clôture de la session extraordinaire intervenue ce vendredi 30 mars 2021, le président de l’Assemblée provinciale du Kasaï, Aloïs Mushitu Ngenge a révélé que les commissions d’enquête parlementaire déployées dans les institutions publiques de l’État ont découvert les causes principales qui bloquent le développement de la province.

« Les missions d’enquête parlementaire effectuées ça et là, nous ont aidés à découvrir les boulons d’étranglement ,lesquels empêchent la province du Kasaï à décoller. Il s’agit de différents impôts, taxes, droits et redevances payés à la BCBC/ Kinshasa par les grandes entreprises: Brabanta, EDC, Bracongo, Bralima, Vodacom, Airtel Money, Airtel, et Orange, qui échappent entièrement au contrôle de la DGRKAS; Minorisation des recettes pour différents services d’assiette en complicité avec les agents et cadres de l’ordonnancement de recettes de la province » a affirmé le président Mushitu Ngenge.

Il a par ailleurs jeté des fleurs aux élus provinciaux qui ont, au cours de cette session extraordinaire, mis en place un édit portant procédure à l’établissement, au contrôle, à l’ordonnancement et au recouvrement des impôts, taxes, droits et redevances de l’État, afin de mettre de l’ordre à la régie financière DGRKAS.

Constatant le détournement à grande échelle dans les services tant de l’État que de privé, l’organe délibérant du Kasaï aspire à une rupture avec le passé et à l’adhésion de tous à un idéal de privilégier en toutes circonstances l’intérêt général du Kasaï. « Le climat n’est plus à la contestation mais plutôt à la participation » a souligné Aloïs Mushitu.

Par conséquent, les élus provinciaux invitent le gouvernement à un nouvel engagement, de changer sa manière de gérer la province et l’appellent à la mobilisation des ressources pour répondre aux attentes des kasaiens.

La session extraordinaire qui vient de se clôturer a été ouverte le 01 juillet 2021, pour permettre aux députés de traiter les matières qui n’ont pas été achevées dans la session ordinaire de mars.

Willy Theway Kambulu