RDC/Désignation du nouveau président de la CENI : le dernier virage? Les confessions religieuses mises à l’épreuve

RDC/Désignation du nouveau président de la CENI : le dernier virage? Les confessions religieuses mises à l’épreuve

29 juillet 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les confessions religieuses parties prenantes dans la désignation de leur délégué à la présidence de la CENI devront trouver un terrain d’entente au plus tard vendredi pour déposer le nom de leur délégué.

Un délai de deux jours leur a été donné par le Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso pour finaliser les dossiers de leur délégué.

C’est ce qu’annonce un communiqué de l’assemblée nationale sorti quelques heures après la rencontre entre Christophe Mboso et les responsables des confessions religieuses mercredi 28 juillet dernier.

« Au dernier jour du calendrier fixé aux composantes pour le dépôt des procès-verbaux de désignation de membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, et des pièces y afférentes conformément à l’article 12 de la loi n°10/013 du 20 juillet 2010 portant organisation et fonctionnement de la CENI telle que modifiée et complétée à ce jour, le Président de l’Assemblée nationale, l’Honorable Mbosl N’kodia Pwanga Christophe a reçu dans son Cabinet de travail les Chefs des confessions religieuses chargés de designer le Président de la CENI et un membre à la plénière. A l’issue des concertations, un délai supplémentaire de 48 heures leur a été accordé aux fins de transmettre les dossiers complets de leurs candidats à l’entérinement par l’Assemblée nationale.
Ce délai expire ce vendredi 30 juillet 2021 à minuit« , indique le communiqué.

Les deux confessions religieuses, Église catholique et l’ECC exigent qu’un consensus soit trouvé pour désigner leur délégué et mette en cause le rapprochement politique de Denis Kadima qui semble être favori au régime en place de Tshisekedi, et disent ne pas envoyer leur délégué si cela n’est pris en compte.

De leur côté, les six confessions religieuses restantes ne jurent que sur leur choix qui est majoritaire et promet de plus reculer car ayant déjà leur Candidat président dont les PV seront transmis à l’assemblée nationale pour que son nom soit connu.

Ivan Honoré Mudiangombe