RDC/Mise en oeuvre du Programme présidentiel contre la pauvreté : Le Député Lubaya veut voir claire

RDC/Mise en oeuvre du Programme présidentiel contre la pauvreté : Le Député Lubaya veut voir claire

27 juillet 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le Député National élu de la Ville de Kananga au Kasaï Central, vient d’adresser une question écrite au Ministre de l’agriculture sur l’effectivité du programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités.

Il rappelle que lors du lancement de ce programme Le Chef de l’Etat avait dans son allocution, déclaré notamment : « De manière concrète, ce Programme vise à ce que vingt millions de congolais vivant en milieu rural les 145 territoires de notre pays quittent la pauvreté ou l’extrême pauvreté dans les 5 prochaines années.

Celui-ci comprend trois composantes, à savoir : l’amélioration de l’accès des populations rurales et périurbaines aux infrastructures et services socio-économiques de base; la promotion des économies rurales renforcement des capacités en gestion axée sur les résultats de développement au niveau national, provincial et local ». périurbain dans périurbaines ; et le contexte de la présente démarche me conduit à vous rappeler la portée des grandes orientations préconisées par le Chef de l’Etat autour de la mise en æuvre dudit programme.

« Ainsi, dans le premier volet de celles-ci, il avait évoqué la nécessité d’optimiser l’offre à la population en services de base constitués de l’habitat et de l’électricité en recourant notamment å la promotion des microcentrales hydroélectriques, I’eau potable, la santé et les pistes de desserte agricole. S’agissant du second volet, il l’a axé autour de l’objectif de « s’assurer que les populations des villages et des quartiers périurbains disposent de sources de revenu améliorées et stables et qu’elles consomment au moins un repas équilibré par jour » En dernier lieu, le Chef de l’Etat dans son discours entendait «développer une culture de l’autonomie, qui se traduira par l’appropriation du développement par les populations bénéficiaires, le renforcement de l’estime de soi, la méritocratie et l’attachement motivé à leur milieu de vie » écrit l’élu de Kananga.

André Claudel Lubaya constate que le Ministère de l’agriculture ayant été chargé de conduire ce programme à bien des égards ambitieux et soucieux d’accompagner la matérialisation de la vision du Président de la République dans ce secteur, doit lui fournir des explications suivantes:

  1. Quel est à ce jour l’état d’avancement du Programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités, près de deux ans après son annonce en Octobre 2019
  2. Le coût global du programme assorti de sa ou ses sources de financement
  3. La hauteur des fonds déjà mobilisés et décaissés.
  4. Le coût associé à chaque volet du programme le chronogramme des actions prévues et ou déjà réalisées
  5. Les résultats attendus et ceux réalisés dans le cadre des actions considérées comme accomplies
  6. Les outils déployés en vue d’évaluer l’état des besoins de la population et l’impact des actions engagées
  7. Les différents dispositifs institutionnels mis en place en vu d’accompagner l’autonomisation des populations et leur appropriation de la dynamique de développement individuel et collectif.

Ivan Honoré Mudiangombe