RDC : A Lubumbashi, les constructions anarchiques inquiètent !

RDC : A Lubumbashi, les constructions anarchiques inquiètent !

26 juillet 2021 0 Par Grandjournalcd.net

La ville de Lubumbashi fait face à la recrudescence des constructions anarchiques, malgré les multiples interpellations et implications des autorités provinciales.

Ces constructions anarchiques demeurent actuellement une réalité dans la province du Haut-Katanga.

Ces constructions s’observent par des maisons érigées sans respecter les normes de construction, rendant ainsi impraticable la circulation dans les avenues.

Dans le quartier Mampala, à la cité Gecamines, dans la commune de Lubumbashi, un mur s’élève en violation des règles de l’urbanisation.

Des habitants approchés par GRANDJOURNALCD.NET, précisent que le propriétaire de cette bâtisse “sans scrupule ” aurait tous les documents possibles, mais des documents ” douteux ” par la population, qui appelle l’État congolais à réglementer ce secteur.

« Nous demandons aux autorités que cette clôture soit détruite. Nous ne savons par où passer » estime une dame qui a requis l’anonymat.

Paralysant ainsi le chemin, un tenancier s’en remet à la justice.

« comment je peux travailler dans des telles conditions ?, J’ai ma terrasse et avec cette construction, il n’y a pas de passage, cette construction est anarchique. Elle ne devrait pas être ici. La justice doit faire son travail » déclare le tenancier.

Depuis une semaine, la ministre provinciale ayant en charge les Affaires foncières était descendue sur cette avenue, et avait promis sa destruction de cette construction, une fois le propriétaire entendu. Mais le constat fait ce lundi 26 Juillet, nous laisse perplexe de constater que la démolition accuse un grand retard.

Les constructions anarchiques ont comme conséquence, la forte destruction de l’environnement, les affaissements de terres, les érosions, les inondations, les disparition des écosystèmes, les maladies, etc.

Rappelons que l’arrêté ministériel portant règlementation et octroi du permis de bâtir en RDC à son article 4 stipule que le permis doit être délivré au nom de l’Etat par le ministre ayant en charge l’urbanisme et l’habitat. Le même arrêté à l’article 5 prévoit une analyse du dossier avant l’octroi du permis de construire. Cette analyse doit tenir compte du respect des normes environnementales, de l’hygiène, de voirie et drainage.

A cela, plus d’un observateur, s’interroge sur l’ampleur de pareilles situations alors que les services étatiques ont des responsables censés mettre de l’ordre dans leurs secteurs respectifs.


Patrick Ntanga