Quotidien/Succès : les différentes intelligences appliquées pour réussir dans la vie

Quotidien/Succès : les différentes intelligences appliquées pour réussir dans la vie

15 juillet 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Succès, réussite, bonheur et bien-être, tels sont les objectifs du commun des mortels. Malheureusement, beaucoup n’y arrivent pas pour des raisons inconnues malgré les efforts entrepris pour y parvenir.

Aujourd’hui, je vais partager avec vous sur les différentes intelligences appliquées pour réussir dans la vie. De fois, de gros diplômes et de longues études ne sont pas la solution à envisager dans ce domaine.

Il existe trois principaux types d’intelligence exprimés par une mesure adaptée à chaque type en termes de quotient, à savoir :

  • le quotient intellectuel ( QI );
  • le quotient émotionnel (QE);
  • le quotient social. (QS).

Le quotient intellectuel est votre capacité de compréhension à résoudre les problèmes, à réfléchir, à résoudre les mathématiques, à mémoriser des choses et à rappeler des sujets complexes.

Le quotient émotionnel, c’est la mesure de votre capacité à maintenir la paix avec les autres en mettant des limites dans ce que vous faites, à être responsable, à être honnête, humble, authentique et attentionné.

Le quotient social est la mesure de votre capacité à construire un réseau d’amis et à le maintenir dans la durée.

Les personnes ayant un quotient émotionnel et un quotient social plus élevés ont tendance à aller plus loin dans la vie que celles ayant un quotient intellectuel élevé.

Malheureusement,le niveau du quotient intellectuel et social est en baisse car la plupart des écoles capitalisent leurs efforts pour améliorer le quotient intellectuel et rien n’est fait pour développer les deux autres.

Une personne ayant un quotient intellectuel très élevé finit souvent par être employée par celle ayant un quotient émotionnel et social élevés même quand cette dernière a un quotient intellectuel moyen.

C’est pourquoi des personnes comme Bill Gâte, Steve Job, Mark Zouckerberg… utilisent des ingénieurs de haut niveau pendant qu’eux-mêmes n’ont même pas terminé leur cursus universitaire.

Votre quotient émotionnel représente votre personnalité tandis que votre quotient social représente votre charisme. Adoptez des habitudes qui pourront améliorer ces trois quotients mais surtout donnez la priorité aux quotients émotionnel et social.

Il est bon d’instruire les enfants, de leur transmettre des connaissances afin qu’ils atteignent des niveaux scientifiques supérieurs, mais il est beaucoup plus avantageux pour eux d’ acquérir des quotients émotionnel et social plus élevés.

Cependant,un autre quatrième quotient est appelé le quotient d’adversité (QA) qui s’avère être votre capacité à traverser des moments difficiles dans la vie et à sortir sans perdre la tête. Ce quotient détermine la capacité d’une personne à résister ou à abandonner face aux difficultés et aux aléas de la vie. Des personnes suicidaires par exemple sont en manque du quotient d’adversité.

Aux parents :

L’enseignement n’est pas le seul moyen pour les enfants d’accéder à la réussite dans la vie.
Faites intéresser les enfants à d’autres domaines de la vie. Avoir de gros diplômes c’est bien. Mais à y regarder de près, qu’est-ce que ces diplômes ont procuré dans la vie des aînés ? Il faut y réfléchir.

Faites aimer le travail manuel aux enfants et ne jamais utiliser celui-ci comme une forme de corvée. Le sport, l’art, la musique sont autant des domaines qui pourraient être intéressants pour la réussite future.

Développer les quotients émotionnel, social et d’ adversité rendrait les enfants des personnes aux multiples facettes, capables de faire des choses indépendamment des parents.

Ne préparez pas toute la route aux enfants, mais bien préparez les enfants à la route car vous ne savez pas les faces cachées de cette route. Alors, autant leur donner toutes les armes pour affronter les obstacles qu’ils pourront y rencontrer.

Pour comprendre ce thème, je vous invite à lire intégralement mon billet sur le résumé du livre :’’ tout le monde n’a pas eu la chance de rater son bac’’ d’Oliver Roland.

C’est vous dire que rater le bac n’est pas une malédiction. Les gens qui ont raté leur bac ont eu d’autres orientations dans la vie. Ils sont devenus de grands entrepreneurs.

Voilà l’essentiel sur les différentes mesures de succès qui s’offrent à tous dans la vie. Si vous avez aimé, il ne vous reste qu’à liker et à vous abonner si ce n’est pas encore fait.

Rendez-vous au sommet !

Germain Joseph Muanza

Auteur, coach et conférencier.