RDC/Assemblée Nationale-loi sur la congolité : Les élus pro Katumbi s’opposent à son inscription dans le calendrier des travaux de la chambre basse

RDC/Assemblée Nationale-loi sur la congolité : Les élus pro Katumbi s’opposent à son inscription dans le calendrier des travaux de la chambre basse

14 juillet 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les députés nationaux de Ensemble de Moïse Katumbi s’opposent à l’inscription de la loi Tshiani dans le calendrier de la prochaine session à l’assemblée nationale.

Il l’ont fait savoir dans une déclaration rendue publique ce mercredi 14 juillet 2021 à Kinshasa.

« La proposition de loi discriminatoire et irrationnelle déposée par un député membre de l’Union sacrée pour la Nation, coalition au pouvoir selon la vision du chef de l’État, porte atteinte à la constitution de la République dans certains articles de ses dispositions, notamment l’article 10 qui définit la nationalité congolaise d’origine, l’article 72 qui fixe les conditions d’éligibilité d’un candidat président de la République, l’article 13 qui interdit toute discrimination en matière d’accès aux fonctions publiques et l’article 220 qui interdit formellement toute révision constitutionnelle ayant pour objectif de réduire les droits et libertés des personnes », rapporte cette déclaration.

A cette occasion, ils invitent le bureau de l’Assemblée nationale à ne pas inscrire cette proposition de loi dans le calendrier des travaux parlementaires car elle est dangereuse, discriminatoire, et de texte qui divise la nation congolaise et porte atteinte à la constitution du pays.

Dans cette déclaration, les élus de ce regroupement politique proche de Moïse Katumbi rappellent que la constitution de la RDC reconnaît à tous les congolais la jouissance égalitaire des droits civiques et politiques. En même temps, elle interdit toute mesure discriminatoire qu’elle résulte de la loi ou d’un acte de l’exécutif.

Enfin, ils invitent la population congolaise à « faire échec aux velléités des initiateurs apparents et non apparents de cette proposition de loi qui tend à leur permettre de prendre et exercer le pouvoir en violation flagrante des dispositions de la constitution ».

Ivan Honoré Mudiangombe