RDC/61 ans d’indépendance : une ONG salue les efforts du gouvernement dans la promotion des droits de la femme

RDC/61 ans d’indépendance : une ONG salue les efforts du gouvernement dans la promotion des droits de la femme

30 juin 2021 0 Par Grandjournalcd.net

La République Démocratique du Congo célèbre ce mercredi 30 Juin 2021, ses 61 années de son accession à sa souveraineté nationale.

A cette occasion, 61 ans après l’indépendance du pays, globalement, une organisation de défense des droits des femmes, FMMDK, dit reconnaitre qu’au cours de cette période, la femme congolaise a amélioré son statut grâce à la prise de conscience et au combat acharné qu’elle a mené.

Cette avancée significative d’après cette structure est facilité par les efforts du gouvernement à travers ses différentes politiques nationales en matière des droits de la femme.

Dans un message parvenu à Grandjournalcd.net, a
Nathalie Kambala Secrétaire Exécutive de l’ONG FMMDK salue à cet effet le courage et l’implication de la femme dans les affaires politiques du pays, ses efforts à faire entendre sa voix et contribuer à la survie et au développement communautaire.

Au-delà ces avancées, après l’indépendance, au Kasaï central, la situation de la femme laisse à désirer, elle est marquée par la pauvreté, le chômage, l’analphabétisme, les pesanteurs culturelles, les violences sexuelles et celles basées sur le genre, l’exclusion et marginalisation, décrie cette actrice de la société civile

Selon elle, la femme du Kasaï Central est sous représentée aux instances de prise des décisions et fait face à un accès meilleur aux soins de santé primaires de qualité; et est exposée aux maladies de toute sorte.

Pour Nathalie Kambala,
61 ans d’indépendance, la situation de la femme centre kasaienne doit changer et pour y arriver, les efforts doivent être consentis à tous les niveaux ; principalement le pouvoir public qui doit prendre toutes les dispositions qui s’imposent pour sécuriser et protéger les intérêts de la femme et atteindre le seuil de parité prôné dans la constitution.

Ivan Honoré Mudiangombe