RDC/EPST-Exetat 2021 en danger au Sud Kivu: Le comité provincial d’organisation dénonce l’ingérence de l’assemblée provinciale et écrit au SG ai

RDC/EPST-Exetat 2021 en danger au Sud Kivu: Le comité provincial d’organisation dénonce l’ingérence de l’assemblée provinciale et écrit au SG ai

21 juin 2021 0 Par Grandjournalcd.net

C’est à travers une correspondance envoyée au secrétariat général à l’EPST que le comité provincial Sud Kivu 1, chargé de l’organisation des Examens d’État, édition 2021 dans cette province, a manifesté son désaccord sur l’ingérence de l’assemblée provinciale du Sud Kivu dans le secteur éducatif.

Pour le comité provincial d’organisation des Examens d’État au Sud Kivu, la ‹‹violation flagrante des textes légaux régissant l’organisation des épreuves certificatives›› risque d’avoir les répercussions sur l’organisation desdits examens. Alors que l’assemblée provinciale fait pression sur le gouverneur pour faire passer l’édit provincial fixant le taux de participation à toutes les épreuves à 15$, le comité provincial d’organisation des EXETATS appelle au réalisme.

Le comité provincial d’organisation rappelle que le seul organe en province dans la définition des rôles de l’organisation de l’Examen d’Etat à l’article 75 du présent arrêté ministeriel, voir ordonnance loi n° 88-092 du 07 Juillet 1988 instituant un examen d’État encore en vigueur, la constitution de la République de 2006 telle que révisée à ce jour son article 202 point 23 et la loi cadre de l’enseignement national en RDC, section 5 article 193: l’établissement des normes de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel applicable à tout le territoire national en RDC relève de la compétence exclusive du pouvoir central ; et le comité provincial de l’organisation de l’examen d’État mis en place par tous ces textes légaux.

Pour ces experts en organisation des épreuves d’État, les 40$ comme taux de participation que eux ont proposé au gouverneur peuvent couvrir dans la mesure du possible toutes les charges liées à l’organisation des examens d’État. Grâce à ces fonds logés dans un compte spécial, seront pris en charge tous les 97 centre de passation, tous les 1426 surveillants, 33 superviseurs, 194 secrétaires, 97 Chefs de centre, 291 Chefs de centre adjoint et les 1166 candidats.

Ainsi, le comité provincial d’organisation des Examens d’État demande à Madame le secrétaire général a.i de l’EPST de tenir compte de la lettre du ministre national de l’EPST relative à la fixation des frais de participation aux épreuves d’État dans la province du Sud Kivu, et de faire en sorte que l’assemblée provinciale reconsidère son édit budgétaire relatif à l’organisation desdites épreuves qui ‹‹ne relève pas de sa compétence››.

David MWANIA