RDC/Conflits des terres en Ituri : le Gouvernement Sama Lukonde s’engage à rendre pérenne la paix entre communautés

RDC/Conflits des terres en Ituri : le Gouvernement Sama Lukonde s’engage à rendre pérenne la paix entre communautés

12 juin 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le septième Conseil des ministres de ce vendredi 11 Juin présidé par le Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde à passer en revu les situations des conflits de terres présentes dans la province de l’Ituri.

Tenu en visioconférence, le Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, décentralisation et affaires coutumières, Daniel Aselo a présenté la situation de la province de l’Ituri, aussi marquée par la prorogation de l’État de siège.

Selon Daniel Aselo, il a été observé un conflit entre les membres de la communauté « Nyali » et ceux de la tribu « Banyabwisha », alliés aux terroristes Adf/Mtm et milices Codeco.

Cette situation qui s’apparente à des actions punitives préméditées
s’explique par le massacre d’une cinquantaine de civils « Nyali » dans le territoire d’Irumu et l’enlèvement de 25 orpailleurs de cette tribu par les miliciens Codeco, le 5 juin dernier dans un chantier minier artisanal situé dans le triangle de la forêt de Boku-Mongbalu-Dala dans le territoire de Djugu.

Actuellement, d’après Daniel Aselo,  » tous les otages ont été libérés et certains s’en sont sortis avec des blessures à coups de machette « .

Face à cette situation, le Gouvernement promet de s’engager dans la consolidation des efforts de pacification entre communautés et poursuivre la sensibilisation des déplacés à regagner leurs milieux, dans les zones récupérées et sécurisées par les forces de défense et de sécurité.

Par la même occasion, le ministre de l’intérieur a aussi présenté la situation de la province du Tanganyika qui vient enregistrer deux cas de naufrages.

Il s’agit, du premier cas survenu le 01er juin 2021 sur le Lac Tanganyika au niveau de Kogongo, localité située dans la chefferie Bavira en territoire de Fizi. L’origine de ce drame est dûe à la surcharge. Le bilan officiel fait état de 14 disparus, 9 rescapés et toute une cargaison engloutie.

Le second est survenu la nuit du 7 au 8 juin dernier. Une pirogue motorisée transportant des passagers et des marchandises a chaviré sur le Lac au niveau du village Nkorosha, dans la chefferie de Manda en territoire de Moba occasionnant 7 morts et 7 rescapés.

Exprimant ses condoléances aux familles éprouvées, des instructions précises ont été données pour la redynamisation du Commissariat Fluvial par le Gouvernement afin que la réglementation du secteur de la navigation soit de stricte application.

Dan de Dieu KAYANDA