RDC: Jean Jacques Mbungani échange avec trois diplomates sur des besoins sanitaires

RDC: Jean Jacques Mbungani échange avec trois diplomates sur des besoins sanitaires

9 juin 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le docteur Jean-Jacques Mbungani a echangé ce mercredi 09 juin avec l’ancien ministre belge de la coopération internationale, le docteur Réginald Moreels, l’ambassadrice pour la santé mondiale ainsi qu’avec l’ambassadeur de l’Égypte en RDC, Hamdy Shaabar.

C’était dans son cabinet de travail que le ministre de la santé publique, hygiène et prévention a echangé avec ces diplomates sur la situation de covid et de la construction d’un centre d’excellence et de formation chirurgicale et obstétricale à Béni.

Au sortir de cette audience, le docteur Réginald Moreels qui s’est fait accompagné de l’ambassadeur belge en RDC, a fait savoir que ce projet déjà en cours d’exécution,  » nécessite une formation des personnels locaux qui vont se spécialiser en chirurgie obstétricale et non obstétricale ».

« L’idée est aussi d’associer une petite unité commerciale dans le domaine médical.
Peut-être, une pharmacie commerciale ou une unité de production d’oxygène », a complété de son côté l’ancien Ministre belge de la Coopération internationale.

Mme Stéphanie SEYDOUX a à son tour echangé avec le ministre Mbungani « sur la nécessité de relancer la campagne de vaccination qui est très importante à cette période où le pays traverse déjà la 3ème vague de la pandémie » , a-t-elle souligné tout en rassurant de la solidarité de la France à la RDC qui vient de connaître une éruption volcanique et plusieurs victimes et déplacés à secourir d’urgence.

L’ ambassadrice pour la santé mondiale rassure du soutien humanitaire de la France « aux sinistrés de la région de Goma et compatit avec les victimes de cette catastrophe naturelle. »

Et de poursuivre, « nous avons évoqué ensemble des pistes à renforcer en matière des surveillances épidémiologiques, notamment avec l’Ebola, la Covid-19», a renchéri madame Stéphanie SEYDOUX.

L’accès de la population de la RDC à la couverture santé universelle, c’est-à-dire aux soins primaires de qualité, a été aussi largement décortiqué lors de cet entretien.

Moïse Dix