RDC/Réformes électorales : l’ADN de Patrick Civava appelle à la mobilisation générale contre la nouvelle loi qui consacre la monopolisation de la CENI

RDC/Réformes électorales : l’ADN de Patrick Civava appelle à la mobilisation générale contre la nouvelle loi qui consacre la monopolisation de la CENI

6 juin 2021 0 Par Grandjournalcd.net

L’Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République a suivi avec émoi le vote de la proposition de loi portant fonctionnement et organisation de la Commission Électorale Nationale Indépendante.

D’après ce parti politique, cette proposition telle que modifiée et votée par l’assemblée nationale est est une volonté manifeste contre des élections crédibles en 2023 et par conséquent, pour la pérennisation de l’instabilité et l’illégitimité des institutions politiques, principal problème que connait le pays depuis son accession à l’indépendance telle que révélé dans les préambules de la constitution.

L’ADN, parti phare et précurseur de la nouvelle classe politique, est opposée à ces manceuvres du Front Commun pour le Congo (FCC), du Cap pour le Changement (CACH) ainsi que de leurs débauchés dans LAMUKA dont le Mouvement de Libération du Congo (MLC) et Ensemble pour la République.

L’ADN et son président national adhèrent aux propositions faites par le Président élu, Martin FAYULU MADIDI et le coordonnateur de LAMUKA sur les réformes institutionnelles notamment l’organisation et le fonctionnement de la CENI.

L’ADN estime que la dépolitisation de la CENI reste la seule voie pour des élections sans tricherie censées respecter la vérité des urnes.

C’est ainsi que l’ADN et son président national lancent l’appel à la mobilisation générale contre cette loi qui consacre la monopolisation de la CENI par le couple KABILA – TSHILOMBO.

L’ADN appelle les militants et sympathisants de LAMUKA en général et ceux de son parti en particulier ainsi que l’ensemble du peuple à participer à toutes les activités de grandes envergures qui sont en préparation pour mettre hors d’état de nuire les ennemis de la république qui veulent pérenniser l’instabilité et l’illégitimité des institutions de la république ainsi que de leurs animateurs.

L’ADN dit prendre à témoin la communauté internationale sur les faits et actes de cet axe du mal, auteur du hold up électoral de janvier 2019, qui ne garantissent pas la paix et la sécurité nationale et par ricochet celles de la sous région et, ainsi, lui demande de bien agir en faveur du retour au bon sens avant que les choses s’aggravent d’avantage.

Cette formation politique profite de cette occasion pour souhaiter heureux anniversaire à tous ses membres pour le cinq (5) ans d’âge que le parti créé le 06 juin 2016 totalise à ce jour.

Ivan Honoré Mudiangombe