RDC/État de siège : trois présumés collaborateurs des Adf aux arrêts

RDC/État de siège : trois présumés collaborateurs des Adf aux arrêts

5 juin 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) ont annoncé ce samedi 5 juin 2021, l’attestation de trois présumés collaborateurs des rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF), dans la région de Beni au Nord-Kivu, dans l’Est du Pays.

Il s’agit des deux miliciens Maimai dont Kasereka Vasco Serekani et Kakule Bakalanya qui ont été arrêtés en secteur de Rwenzori territoire de Beni. Selon le porte-parole des opérations SOKOLA1 grand Nord, Antony Mwalushayi, ces présumés rebelles ont tendu plusieurs embuscade sur la route Beni Kasindi et ont commendité plusieurs attaques à Mutwanga. Ce groupe a été arrêté vendredi soir le porte-parole de l’armée congolaise à Beni.

Quelques heures plus tôt, les Fardc ont arrêté un autre présumé collaborateur des Adf. Il s’agit de Muhindo Vawere, âgé de 32 ans. Il a été arrêté en pleine ville de Beni.

« Les FARDC arrêtent 3 grands collaborateurs des ADF. Il s’agit du monsieur, MUHINDO VAWERE Jacques,âgé de 32 ans,arrêté en pleine ville de BENI. Ce grand collaborateur des ADF/MTM a été longtemps recherché par les services de sécurité.
Dans la même journée du hier vendredi 4 juin,deux MaïMaï qui commettaient des tueries de la population civile pour le compte des terroristes ADF dans le secteur de Ruwenzori ,ont été également arrêté dans la commune urbano-rurale de LUME. Il s’agit des sieurs KASEREKA VASCO SEREKANI et de KAKULE BAKALANYA. Ils ont avoués d’être également responsables de deux derniers embuscades des ADF/MTM sur la route Beni-Kasindi.
Ce joli coup de filet réalisé pendant cette période d’État de siège,est le fruit d’une bonne collaboration entre la paisible population et les services de sécurité,qui sont déterminés à dénoncer tous les traîtres civils ou militaires,qui oseraient collaborer avec ces ennemis de la paix » a expliqué l’officier.

Depuis le mois de mai le président Félix Tshisekedi a décrété la mesure d’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et celle de l’Ituri.

Jonathan Kataliko