RDC/exclusif : l’IGF dénoncent certains mendataires qui touchent jusqu’à 100.000 USD/mois

RDC/exclusif : l’IGF dénoncent certains mendataires qui touchent jusqu’à 100.000 USD/mois

29 mai 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Après le premier lot des dénonciations qui a conduit aux procès et condamnations de certains ministres et mendataires de l’Etat, l’inspection générale des finances se tourne momentanément vers les entreprises publiques.

Dans un rapport écrit et transmis au président de la République et au premier ministre, le ministre des finances en copie, ce service de contrôle financier dit détenir des éléments probants en rapport avec les avantages illégaux et ostentatoires créés au profit des dirigeants des entreprises de l’Etat et certains ministres.

L’IGF dit y avoir décelé une complicité tacite entre les chefs d’entreprises de l’État et des ministres. Une situation qui conduit à la magouille dans les marchés publics « extrêmement surfacturés, parfois sans contrepartie réelle au profit des proches » au détriment des finances publiques.

Certains Dirigeants de ces Entreprises toucheraient jusqu’à 100.000 Usd ( cent mille dollars en américains) par mois, des Avantages avec des moins médicaux à l’Étranger pour toute leur famille à coûts dépassant entendement.

A cet effet, l’IGF chef de service, Jules Alingeti en appelle à une détermination par décret des avantages limitatif des Mandataires publics, à considérer désormais que la violation des règles de passation des marchés publics devient une infraction punissable de peine de prison ainsi à la mise en place urgente des Mandataires avec comme critères obligatoires en ordre d’importance, l’intégrité, compétence et une bonne moralité.

Précisons que ce rapport de l’IGF a pris en compte une dizaine d’etablissements et entreprises du Portefeuille de l’Etat dont l’OCC, le FPI, FONER, la CNSS, CONGO AIRWAYS, la REGIDESO, la SNEL, la SCPTP et la RVA.

Moïse Dix