Insécurité dans la région des Grands lacs : Paul Kagame répond à Félix Tshisekedi

Insécurité dans la région des Grands lacs : Paul Kagame répond à Félix Tshisekedi

25 mai 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Décidément le sommet Françafrique du 18 mai dernier aura été de tous les coups médiatiques entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo. Les deux pays peinent à pérenniser une relation de bons voisinages s’accusant mutuellement de tentatives de déstabilisation, calomnies, manipulation, etc.

Depuis ce sommet, Tshisekedi et Kagame ne cessent de se renvoyer la balle par médias interposés. D’abord le président rwandais qui niait la théorie du double génocide entre les deux pays, (rapport accuserait son pays des exactions sur le sol congolais), le rapport mapping et tout ce qui va avec à l’instar du prix Nobel de la paix.

Après un bref recadrage du président congolais, Félix Tshisekedi, Paul Kagame remonte au créneau pour répondre une nouvelle fois à son homologue congolais avec qu’il semble entretenir des relations conviviales.

Si Paul Kagame réitère sa position selon laquelle l’emblématique docteur congolais Denis Mukwege serait un instrument aux mains et aux fins politiques, le dictateur rwandais estime cette fois que cela « n’enlève rien aux bonnes choses que le Docteur Mukwege a faites, en soignant ces femmes qui ont été violées. »

Durant cette longue interview donnée en deux temps au magazine Jeune Afrique, Paul Kagame rappelle que le président Tshisekedi a le droit de croire aux experts, « et moi de ne pas leur faire confiance. »

Signalons que dans la dernière interview, Félix Tshisekedi invitait son homologue à collaborer avec la justice à propos du rapport mapping qui n’a pas été « élaboré par des congolais ». Plutôt par « des experts objectifs des nations unies », disait le président congolais.

« Si ces gens qu’il (Paul Kagame) défend sont innocents, cette justice (transitionnelle ou pénale recommandée dans le rapport mapping) les innocentera », ajoutait-il.

Moïse Dix