Quotidien/ succès : « Pour obtenir quelque chose que vous désirez, vous devez d’abord abandonner quelque chose en retour » J.G.Mwanza

Quotidien/ succès : « Pour obtenir quelque chose que vous désirez, vous devez d’abord abandonner quelque chose en retour » J.G.Mwanza

23 mai 2021 1 Par Grandjournalcd.net

Beaucoup de personnes sont en quête des richesses et de l’abondance. Mais passer de fauché à millionnaire ne s’improvise pas. Un tel changement de vie demande un travail important et de nombreux efforts. Pour obtenir quelque chose que vous désirez, vous devez d’abord abandonner quelque chose en retour.

Vous vous demandez peut être ce que vous devez laisser de côté pour connaître le succès et l’abondance ? Découvrez sans attendre deux de six sacrifices à faire pour sortir de la pauvreté.

La différence entre les riches et les pauvres réside dans leur volonté sans faille d’atteindre leurs objectifs, quitte à devoir faire de nombreux sacrifices.

La plupart des biographies des millionnaires évoquent d’ailleurs ces années difficiles durant lesquelles ils ont dû tout donner sans jamais lâcher.

Dans l’esprit de la plupart des gens, un sacrifice faire pour sortir de la pauvreté reste avant tout un sacrifice financier, par exemple s’abstenir de dépenser son argent pour acquérir des passifs ou encore éviter de s’endetter. C’est cela d’ailleurs qui est mis plus en avant pour ceux qui évoquent le secret des riches ou les habitudes des millionnaires.

Pourtant, il existe un autre type des sacrifices pour sortir de la pauvreté qui sont moins connus, mais sont aussi fondamentaux, si ce n’est plus. Il s’agit des sacrifices émotionnels.

En effet, les pauvres reçoivent une éducation particulière qui comporte des valeurs et des croyances auxquelles ils restent très attachés. Ce socle des croyances a formé une matrice des pensées qui règlent leurs actions au quotidien et les empêchent de faire un bon choix pour atteindre la liberté financière.

C’est le cas par exemple des salariés qui n’ont jamais compris que leurs salaires ne constituent pas une garantie financière pour les rendre riches. Mais pourtant, ils restent pendant toute leur vie dans la dépendance de ce salaire jusqu’à mourir pauvres. Il suffit de les voir se battre toute leur vie contre leurs employeurs pour acquérir des augmentations des salaires qui font d’eux des éternels prisonniers du salaire.

Pour devenir riche et sortir de la rate- race, il faut d’abord commencer par faire le sacrifice de tous les paradigmes qui vous apportent un confort émotionnel et mental et vous empêche d’avancer. Faire partie des personnes à succès en conservant ces paradigmes émotionnels est aussi peu possible car c’est comme une personne qui veut courir un 100 m avec un boulet de 20 kilos attaché à chaque pied.

Dans ce billet, je vous présente deux des six sacrifices à faire pour sortir de la pauvreté et d’opter l’état d’esprit grâce auquel il est possible de devenir riche.

Cesser d’attendre l’aide de quelqu’un ni même de l’Etat

Dans les nombreux pays, l’état octroie des aides multiformes pour les démunis ou les familles nombreuses. Qu’il s’agisse d’aide au logement, de couverture santé , de location chômage… elles sont un moyen de sécurité pour de nombreuses personnes qui en dépendent. Ces aides existent même dans les systèmes anglo-saxons réputés plus durs que les états providentiels comme la France, même si les montants alloués demeurent bien plus faibles et les conditions pour les obtenir plus drastiques.

En bons citoyens, vous avez vraiment été éduqués avec conscience que ces moyens existent. Peut être même les considérez vous comme des droits dont le paiement vous est dû, car il est normal que la puissance de l’Etat vienne au secours des citoyens.

Si ce système peut sembler beau sur le papier, il possède un défaut majeur : il ne pousse pas les gens à se battre pour s’en sortir par eux-mêmes. Pourtant, la réalité c’est que quand vous avez un problème, c’est à vous qu’il appartient de le résoudre. Vous êtes le seul responsable de votre propre vie et la collectivité n’a rien à voir avec cette situation.

Cessez d’attendre les aides de l’état ou des autres d’une manière générale est un sacrifice à faire pour sortir de la pauvreté. Acceptez que vous êtes le maître de votre destin et prenez l’habitude de ne compter que sur vous même. Si vous n’avez pas d’issue facile à prendre, votre cerveau utilisera tout son potentiel pour vous sortir des difficultés et vous deviendrez plus productif.

Cela ne veut pas dire qu’il faut vivre en ermite et ne rien demander, mais qu’un recours à un tiers soit une ultime solution utilisée de manière exceptionnelle et doit être payé de retour dès que vous en aurez la possibilité.

Rompre à notre schéma traditionnel de l’éducation

Il peut sembler curieux de considérer la rupture avec le schéma éducatif transmis par les parents comme un sacrifice en soi. Tant cela en constitue bel et bien un, car nous sommes programmés de façon inconsciente pour les satisfaire et rechercher leur approbation.

Durant toute votre enfance, vous avez peut être entendu les mêmes raisonnements : va à l’école, travaille bien et gagne de bonnes notes, décroche de gros diplômes et trouve un job rémunérateur, paie une bonne maison, épouse une femme et fonde une famille…

Vous savez que vos parents vous ont fait toutes ces leçons avec de meilleures intentions du monde car ils pensaient sincèrement que ce modèle était le meilleur.


Choisir délibérément un modèle totalement opposé et vous lancer dans l’incertitude que représente le fait de créer votre propre richesse est aux antipodes de la sphère de compréhension de vos proches. Vous risquez de vous heurter à de réactions négatives, comme la moquerie ou le rejet.

Il est possible que votre famille affiche sa déception de vous voir agir ainsi, vous rappelle ses propres croyances limitantes à propos de l’argent et vous sermonne comme si vous étiez encore un petit enfant.

Rompre la loyauté familiale pour intégrer un nouveau paradigme n’est jamais simple. Même si vous savez que c’est le mieux pour vous, vos émotions et votre attachement font naître des doutes.

Abandonner l’idée de reconnaître l’approbation des autres et la reconnaissance de ceux qui vous ont éduqué est un sacrifice à faire pour échapper à la pauvreté.

Prenez conscience que si le modèle traditionnel était vraiment meilleur, vos parents n’auraient pas trimé toute leur vie pour à peine profiter de leur maigre retraite ni connu des fins de mois difficiles. Ils n’auraient pas dû faire de nombreuses heures supplémentaires pour obtenir une promotion, ni s’endetter sur vingt ans pour acheter un seul et unique bien immobilier dans lequel ils habitent.

Si vous rêvez d’un monde sans limite, commencez par sortir de la matrice de cette éducation traditionnelle.

Voilà l’essentiel sur les deux premiers sacrifices émotionnels qu’il faille faire si vous voulez sortir de la pauvreté.

Germain Joseph Muanza : Auteur, coach et conférencier.