RDC-RWANDA : « La vérité c’est que nous n’avons pas une bonne relation » Joseph Kabila

RDC-RWANDA : « La vérité c’est que nous n’avons pas une bonne relation » Joseph Kabila

20 mai 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les relations entre les pays de la région et surtout avec le Rwanda reviens sur la table après une sortie médiatique contreversée du président rwandais qui a suscité des réactions en République Démocratique du Congo.

Lors d’une interview accordée à la presse française à l’occasion du recent sommet « Françafrique », le président Kagame a non seulement nié les massacres tant décriés et attribués à ses troupes et des groupes rebelles dépendant d’elles lors des deux guerres du Congo.

Kagame estime que le prix Nobel congolais est manipulé, ce que conteste Félix Tshisekedi qui invite Kagame à collaborer à l’idée d’une justice transitionnelle ou pénale afin d’éclairer tout le monde sur les accusations tante des responsables militaires congolais et Rwandais cités par le rapport mapping. Un rapport auquel le dictateur Rwandais n’accordait d’ailleurs aucun crédit.

Cet échange par médias interposés entre Paul Kagame et Félix Tshisekedi contraste les allures d’un apaisement diplomatique entre les deux pays. Félix Tshisekedi ne cesse de se féliciter des bonnes relations qu’il entretient avec son homologue rwandais.

« La chose la plus importante ici, c’est qu’au moins, il y a cette ambiance qui nous permet de dialoguer et qui faisait défaut auparavant » , a laissé entendre de son côté Paul Kagame.

Ce qui ne semble pourtant pas le cas au fond puisque lors de la même interview, Paul Kagame n’a pas manqué de critiquer la politique de son homologue pour résoudre l’insécurité à l’est.

Le sexagénaire critique surtout l’état de siège décrété par Félix Tshisekedi qu’il estime ne pas être suivi des actions  » planifiées et réfléchies », dit-il en assurant que son armée aurait pû régler cette problématique de l’est.

« Si nous y étions, ça ne serait pas un échec. Ça, je peux vous assurer qu’on n’échouerait pas à régler le problème des groupes armés », a-t-il ajouté en pointant également du doigt l’inefficacité de la MONUSCO.

Par contre, Joseph Kabila lui n’y avait jamais cru. Lors d’une interview accordée à la presse internationale également au sortir du sommet spécial consacré à la région des Grands Lac, en marge de l’assemblée générale de l’Onu à New York en 2012.

« La vérité est têtue, la vérité est qu’on a pas de bonne relation… Il faut peut-être commencer à travailler pour avoir des rélations de bon voisinage mais pour l’instant, ce n’est pas le cas. … La RDC a des  très bonne relation avec presque tous les pays de la région, nous avons neuf voisins, sauf un seul pays … Ce qui serait mieux pour le peuple congolais ce qu’il y ait une paix juste entre les pays de la région« , accusait il contrairement à son successeur.

Le président Félix Tshisekedi, président en exercice de l’Union africaine semble plus attaché à la voie diplomatique pour résoudre entre autres les conflits rwando-ougandais, rwando-burundais et apaiser les tensions entre Kigali et Kinshasa longtemps restées tendues avant son arrivée au pouvoir. Ce qui ne lui réussit pas jusque là, malheureusement.

Moïse Dix