RDC/Kinshasa : attendue ce mercredi à l’Assemblée provinciale, l’Administratrice du marché de la liberté accusée de corrompre les députés pour sauver sa peau

RDC/Kinshasa : attendue ce mercredi à l’Assemblée provinciale, l’Administratrice du marché de la liberté accusée de corrompre les députés pour sauver sa peau

9 mai 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Mme Fatuma Mangaza, Administratrice du marché urbain de la liberté est attendue ce mercredi à l’Assemblée provinciale de Kinshasa où elle a été interpellée sur initiative du député provincial Armand Ifueko, elle est appelée à éclairer les élus provinciaux sur sa gestion jugée « calamiteuse », l’insalubrité ainsi que l’insécurité au sein de ce lieu de négoce.

Après avoir passé 18 ans à la tête de, Mme Fatuma Mangaza est reprochée de plusieurs griefs notamment :

✔️ La vente des terrains du Marché de la Liberté
✔️Des contrats léonins pour les boutiques, magasins et dépôts
✔️Des détournement des fonds alloués à l’assainissement du marché
✔️Agents impayés depuis 42 mois
✔️Licenciements abusifs
✔️Surfacturations et autres

Alors qu’elle est attendue ce mercredi à l’Assemblée Provinciale de Kinshasa, des sources annoncent un ballet des députés provinciaux à l’Espace Ngindu en ce moment recevoir chacun 500$ et un terrain pour tenter de sauver Madame Fatou Mangaza, qui veut à tout prix continuer à régner sur le marché de la liberté.


Rappelons que c’est depuis juin 2019, l’Assemblée provinciale de Kinshasa avait mis en place une commission d’enquête notamment sur la gestion du marché de la liberté 18 ans après.
 
Le Marché de la Liberté « M’Zee Laurent Désiré Kabila » est l’un de plus grands marchés de Kinshasa. Il fut construit sous la présidence de Laurent-Désiré Kabila pour récompenser les habitants du district de Tshangu pour avoir résisté à l’agression des rebelles en août 1998.

La Rédaction