RDC/état de siège : voici ce que pense Jean-Pierre Bemba

RDC/état de siège : voici ce que pense Jean-Pierre Bemba

7 mai 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le président Tshisekedi a proclamé l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du NordKivu. Il a également nommé des gouverneurs militaires et vice-gouverneurs policiers depuis ce mardi 4 mai. Parmi eux, un ancien membre du mouvement rebelle de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba Gombo.

Jean-Pierre Bemba lui, apporte son soutien à la décision du président Félix Tshisekedi sur l’état de siège. L’ancien sénateur estime que cette décision d’instaurer l’état de siège dans les provinces de l’Ituri Nord-Kivu à l’Est du pays afin de « lutter contre les nombreux groupes armés qui y sévissent depuis des années et commettent des crimes innommables » a-t-il fait savoir sur France 24.

Le président du Mouvement de Libération du Congo s’efforce à croire que « cet état de siège est une chance pour que l’armée rétablisse la paix et la sécurité », croit-il fermement.

Rappelons que l’un des gouverneurs militaires nommés par Tshisekedi a été pointé du doigt par la presse française comme ayant à une opération rebelle dénommée « effacer le tableau ». Cette opération qui a eu lieu entre 2002-2003 s’est caractérisée par des massacres et viols des Nandés et des Pygmées, œuvre des combattants MLC, à l’époque un mouvement rebelle. Des allégations démenties par le parti de Jean-Pierre Bemba qui affirme avoir tenu un procès sur l’opération « Effacer le tableau » à Gbadolite en février 2003 et l’incriminé ne faisait pas partie des 19 condamnés.

Il s’agit du général Constant Ndima ancien membre du mouvement de libération du Congo devenu parti politique. Le gouverneur militaire de l’Ituri était jusqu’ici chef d’état-major général adjoint chargé de l’administration et de la logistique et commandant de la 3e zone de défense qui couvre les deux Kivu, le Maniema et la Tshopo.

Moïse Dix