RDC/EPST : état de lieu et pistes de solution,Tony Mwaba a échangé avec différents chefs de services de son ministère

RDC/EPST : état de lieu et pistes de solution,Tony Mwaba a échangé avec différents chefs de services de son ministère

3 mai 2021 0 Par Grandjournalcd.net

C’est déjà le début de séries des rencontres au sein du ministère de l’EPST. Ce lundi, l’actuel ministre du secteur éducatif congolais a pris langue avec les différents services rattachés à son ministère.

Cette première étape des discussions est pour le nouveau patron de l’EPST, un moyen de se faire une idée du fonctionnement de ce secteur, mais aussi, établir ses priorité pour le redressement de ce secteur suivant la vision du Chef de l’État.

Devant les agents, le Secrétaire Général à l’EPST a rappelé les maux qui rongent ce ministère envue de trouver des solutions idoines.

« Nous avons fait un état des lieux du secteur avec tout ce qu’il y a comme problème et les pistes de solutions qui peuvent être envisagées. Nous avons longuement parlé de la gratuité de l’enseignement qui le préoccupe au plus haut niveau, » a confié le secrétaire général au sortir de cette séance de travail.

Nous nous sommes mis d’accord sur le fait que le travail doit être poursuivi et approfondi pour qu’on arrive à redresser le secteur de l’EPST. Ce, afin que la gratuité devienne une realité » a ajouté le Sectetaire général à l’EPST, Jean-Marie Mangobe.

Et de poursuivre,  » nous avons mis à la disposition du ministre toutes les informations sur la gratuité, tout ce qui a été fait par le gouvernement de la République, tout ce qui a été fait par le ministère de l’Epst pour la mise en œuvre de la gratuité et nous avons parlé de tout ce qui reste à faire pour la consolidation et la pérennisation de cette gratuite » souligne -t-il.

Au nouveau patron de l’EPST, le Secretaire général a précisé que la gratuité suppose « tous les enseignants soient payés et bien payés, la gratuité suppose que les écoles primaires (toutes) ainsi que les bureaux gestionnaires reçoivent des frais de fonctionnement, de sorte que les parents soient déchargés de la prise en charge des financements des écoles et de la paie des enseignants  » a-t-il précisé au ministre.

Dan de Dieu KAYANDA