RDC : Indignation au Lualaba après la suspension des ministres provinciaux du budget et des infrastructures par Fifi MASUKA

RDC : Indignation au Lualaba après la suspension des ministres provinciaux du budget et des infrastructures par Fifi MASUKA

29 avril 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Alors qu’en la République Démocratique du Congo l’État de droit semble être depuis peu une réalité palpable, au Lualaba, l’opinion publique pense que la province avance en reculant. Ici, le  »passage en force » exercé par l’exécutif provincial actuel semble dépasser  »le seuil du tolérable ». Quelques heures après la suspension des deux ministres du gouvernement provincial, l’opinion publique hausse le ton.

En effet, à en croire nos sources sur place, ‹‹tout celui qui n’appuie pas le gouverneur intérimaire est mis à côté››. Sur place, deux ministres du gouvernement provincial en ont payé les frais pour avoir refusé de cautionner un contrat de plusieurs millions de dollars signé par Fifi MASUKA, contrat pourtant annulé par l’Agence de Régulation et de contrôle des Marchés Publicis (ARMP).

‹‹Pour avoir le couloir libre, elle a décidé de suspendre le ministre provincial du plan et budget [qui assure la chaîne de la dépense et les passations des marchés] ainsi que celui des infrastructures [qui procède à la vérification technique des projets, l’attribution et les suivis]››, renseignent les sources proches des membres du gouvernement provincial suspendus.

Dans l’arrêté de suspension, Fifi MASUKA évoque l’absentéisme du ministre du plan et de budget. Sur place, nos sources indiquent qu’aucun dossier se trouvant sur la table dudit ministre n’était en souffrance même si ce dernier avait l’autorisation de la province pour suivre les cours au CRECH chaque fin de semaine. Sur celui des infrastructures, c’est sans donner à ce dernier la moindre occasion d’assurer sa défense que le gouverneur intérimaire a annoncé sa suspension, le reprochant entre autre d’incompétence.

Ainsi, sans respect de la procédure d’une part et de l’arrêté provincial portant organisation et fonctionnement du gouvernement provincial de 2017 qui est encore en vigueur, le camp des ministres suspendus dénonce le passage en force exercé par le gouverneur intérimaire Fifi MASUKA.

La Rédaction