RDC: Félix Tshisekedi veut, en toute urgence, légaliser la double nationalité, Patrick Civava crie au scandale

RDC: Félix Tshisekedi veut, en toute urgence, légaliser la double nationalité, Patrick Civava crie au scandale

26 avril 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Lors d’une réunion tenue ce samedi avec près de 350 députés de l’Union Sacrée, Félix Tshisekedi a invité les députés à se pencher sur la question de la double nationalité.

Une question jusque là restée taboue compte tenu notamment de la situation géopolitique de la République Démocratique du Congo qui est entourée de 9 voisins. Plusieurs d’entre ces pays sont d’ailleurs soupçonnés d’infiltrer les services de sécurité congolais et comploter avec les rebelles qui terrorisent l’est de la République.

« C’est lui qui doit dire, maintenant, aux juges quoi rendre comme jugement ou arrêt, qui voter comme president de la cour constitutionnelle et c’est lui encore qui doit dire aux parlementaires quoi voter comme loi et qui voter comme membre du bureau.
Et on appelle ça Etat de droit! », déplore cet enseignant en droit constitutionnel.

« Je crois que nous nous enfonçons de plus en plus dans ce qui a poussé le peuple français à la révolution en 1789, l’absolutisme du pouvoir qui de surcroît n’était pas venu du peuple donc pas légitime », conclut-il.

Lors de son dernier discours sur l’état de la Nation, le 13 décembre dernier, Félix Tshisekedi avait déjà évoqué cette épineuse problématique qui rime souvent avec l’européanisation de certains congolais vivant à l’étranger.

« Nous sommes tous directement ou indirectement touchés par la question de la double nationalité. Beaucoup de nos membres de familles, nos amis ont acquis d’autres nationalités pour diverses raisons… J’en appelle ici à des réflexions approfondies pour nous permettre de résoudre définitivement cette question et de nous adapter à l’évolution du monde », suppliait il les élus.

Patrick Civava, qui partage certes cette opinion de Félix Tshisekedi dans le sens où l’exclusivité de la nationalité congolaise est de nos jours une perte de la RDC qui ferme la porte à ses milliers de ressortissants capables d’apporter une certaine expertise acquise dans des pays développés, pense que cette question doit être traité sans état d’âme, ni influence d’autres pouvoirs que le législatif.

De ce fait, l’avocat fustige aussi le fait que Félix Tshisekedi y tienne comme une urgence pendant que sa « réaction foudroyante annoncée se fait toujours attendre à l’est de la République où une dizaine de compatriotes viennent de décéder de nouveau cette nuit-même ». En terme de hiérarchie du besoin des congolais, la question de la double nationalité doit tenir la queue.

Nous fustigeons cet État de droit sans séparation des pouvoirs, le Louis 14 du troisième millénaire fait apparemment passer la protection de ses amis « djikin » (congolais d’origine belge) ainsi que lui meme et sa famille en priorité de l’avenir du peuple congolais qui voit sa vie de tous les jours devenir de plus en plus Médiocre et cela dans tous les domaines, pitoyable… », déplore Patrick Civava.

Moïse Dix