RDC : Six mois de consultations pour un gouvernement contesté par les consultés

RDC : Six mois de consultations pour un gouvernement contesté par les consultés

16 avril 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Le démon des insatisfaits en République démocratique du Congo est loin d’être éliminé vu les agendas de chaque acteur qui participe à la vie politique du pays.

Ayant cru l’avoir dompté, les acteurs politiques congolais se retrouvent devant un dilemme, qui risquerait de bloquer la machine « Union Sacrée de la nation », considérée par certains comme une délivrance du pays face au démon de l’ancien régime de Joseph Kabila.

Le FCC ayant été écarté de la gestion du pays depuis la création de l’Union Sacrée, rien et rien ne marche six mois après, font remarquer certains observateurs.

A la base, les mécontentements de certains acteurs, pour la plupart ayant adhéré à l’union sacrée avec les promesses de récompense, mais qui se sont vu rouler par l’UDPS avec à la machine de jeu, Jean Marc Kabund considéré comme le gardien du pouvoir Tshisekediste.

Six mois de consultations pour des résultats contestés par les consultés et pourtant, il a été prédit tous les bonheurs du monde, comme l’Ange Gabriel à Marie mère de Jésus.

« Trois mois de consultations par le Président Félix Tshisekedi; un mois de consultations par l’informateur Bahati Lukwebo; deux mois de consultations de Sama Lukond ; pour des résultats contestés par les consultés, qui ne se sont pas retrouvé dans le gouvernement dit de la cohésion nationale » peut-on résumer.

Après la publication du gouvernement Sama Lukonde le lundi dernier, la crise s’est vite installée au sein de l’Union Sacrée avec la création du « Collectif des députés révolutionnaires » composé de plus de 200 députés nationaux membres de l’Union Sacrée, qui ont d’ailleurs
déposé jeudi 15 avril 2021, un mémorandum destiné au chef de l’État, au bureau du président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso N’kodia.

« Vous savez, c’est un problème interne à l’Union sacrée. Nous ne pouvons pas révéler le contenu de notre document maintenant en public. La primeur du document est réservée au chef de l’État qui est l’autorité morale de l’Union sacrée. Nous croyons bien que lui qui est le chef, il va prendre connaissance de ce document et il va répondre. Nous tous, nous attendons que le chef réponde à ce qui est contenu dans ce document. Je ne sais pas le révéler aujourd’hui à la presse » a précisé le Député National Justin Dédé Kodoro

La balle est maintenant dans le Camp de Félix Tshisekedi car avec ces nombres de députés nationaux révolutionnaires, en y ajoutant ceux qui sont restés fidèles à Joseph Kabila, l’investiture du Gouvernement Sama Lukonde semble être hypothétique si leurs revendications ne trouvent pas de solutions valables.

Est-ce Félix Tshisekedi saura-t-il dissoudre l’assemblée nationale et procéder à la nomination des commissaires spéciaux, si cette crise persistait?

Attendons voir ce que peuvent nous réserver la suite des événements.

Ivan Honoré Mudiangombe