RDC/ Lualaba : Fifi Masuka,  de nouveau au cœur d’un scandale ?

RDC/ Lualaba : Fifi Masuka, de nouveau au cœur d’un scandale ?

14 avril 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Fifi Masuka, vice-gouverneur du Lualaba s’est une nouvelle fois mordue la langue dans sa gestion intérimaire. À l’absence du gouverneur titulaire, Richard Muyej Mangez Mans, elle a conclu scandaleusement un contrat qui aurait lourdement coûté à la province n’eut été l’intervention de l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP).

En effet, celle qui se fait appeler « fille aînée de l’Union sacrée au Lualaba » a signé un contrat de près de 58 millions USD en l’absence de son titulaire, parti pour plus de 3 mois se faire soigner en Afrique du Sud.

Non seulement que ce contrat qui évoque autant de ressources financières se fait de gré à gré sans l’avis de non objection de l’ARMP, il inclut également un acompte de plus de 19 millions USD pour un projet de moins urgent qui soit.

Il s’agit en fait d’un contrat signé depuis le 17 mars 2021 que le Vice-Gouverneur a signé avec l’entreprise Invest Congo. Un contrat opaque de 56.800.000 USD hors taxes soit un total de 67.989.600 USD pour arranger la route Wansela et Katebi ainsi qu’éclairer la Ville de Kasaji en solaire, pourtant cette ville a du courant en permanence.

Pire, le programme de remboursement dans ce contrat conclu de gré à gré en amont énonce tout bonnement que la Province paiera un important acompte de 19.988.942 USD à la signature du contrat.

Coincée par le cours de choses, Fifi Masuka tentera de manière ostentatoire de sonner l’autorité de régulation des marchés publics pour tenter de régulariser ce contrat mafieux conclu illégalement pour des fins inavouées.

Comme il fallait bien s’y attendre dans ce genre de magouilles, l’ARMP lui dit niet.

Cette instance qui a pour mission d’assurer notamment, la transparence du système des marchés publics et des délégations de service public, des procédures de passation, d’attribution, d’exécution et de contrôle des marchés publics n’a pas hésité une seconde de stopper net l’opacité, la concussion et la corruption que puait cette opération orchestrée derrière le gouverneur de province.

La Direction Générale de l’ARMP informe la Province du Lualaba de la nullité du contrat de PPP conclu entre elle et l’Entreprise INVEST CONGO de mars 2021 pour plusieurs manquements dont :

  • La violation intentionnelle et délibérée de la Vice-Gouverneur des dispositions pertinentes de la loi No18/016 du 09 juillet 2018 relative au Partenariat Public-Privé ;
  • Malgré le refus de l’ARMP de donner son aval suite à l’absence de l’offre ; des études de faisabilité ; des montages technique, juridique et financier ; des termes de références et des études d’impact environnemental, la Province a conclu ce contrat ;
  • Étonnamment, l’ARMP est en possession du contrat malgré son refus d’accorder l’autorisation spéciale de recours au gré à gré et la non objection sur le projet de contrat inexistant demandées par la Province.
  • Le Vice-Gouverneur a conclu, au mépris de la loi sus évoquée et des prérogatives légales et règlementaires dévolues à l’ARMP, le contrat de PPP avec INVEST CONGO ;
  • Pour ces raisons, l’ARMP a le regret d’ informer la Province du caractère NUL dudit contrat , IRREGULIEREMENT conclu et ce pour violation des dispositions d’ordre public. Par conséquent, la Province du Lualaba n’est pas partie prenante dans ce contrat.

Moïse Dix