Afrique du Sud/1ère African Woman Award 2021: recompenser et valoriser la femme africaine

Afrique du Sud/1ère African Woman Award 2021: recompenser et valoriser la femme africaine

9 avril 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Il sera organisé ce vendredi 09 avril 2021 en Afrique du Sud et précisément à Johannesburg la première édition du prix dénommé « African Woman Award 2021 » pour primer les différentes catégories des femmes évoluant dans différents domaines, l’équipe de… a interviewé la coordonatrice Jenny Okasa Tshomba surnommée la « Charmante. »

Pourriez-vous vous présenter à notre public ?

Jennyfer Okasa: Je m’appelle Jenny Okasa Tshomba surnommée la Charmante. Je suis Présentatrice et productrice des émissions télé-net. Je suis ambassadrice de la fondation Mirdi Compassion. Je suis Directrice de JL Pro’s Media Agency, une agence de production et de promotion des événements et des émissions télévisées et enfin, je suis coordonatrice de African Women Award, récompense de femme de africaine.

Pourriez-vous nous expliquer concrètement c’est l’African Women Award 2021?

Jenny Okasa: African Women Award est une récompense des femmes africaines dans tous les domaines en commençant par la femme de la couche la plus basse de la société et qui fait une activité que beaucoup peuvent ignorer. Par exemple, dans cette première édition, nous avons découvert une maman qui a fait 27 ans de veuvage et qui a grâce à son activité de vente des légumes, des tomates et des épices, a réussi à soutenir les études de son fils. Cette femme mérite d’être récompensée.

En ce qui concerne la carrière ou le business, en réalité, nous récompensons les femmes qui ont une expérience de 5 ans, 6 ans, 7 ans ou plus. Gloire à Dieu, dans notre première édition, nous allons récompenser même une femme qui a fait 30 ans de carrière dans un domaine ou un business. C’est cela la conception de African Woman Award, à recompenser la femme de la couche la plus basse et celle qui est élevée dans différents domaines.

Qu’est ce qui vous a motivé à créer ce prix pour la diaspora congolaise ici en Afrique du sud?

Jenny Okasa: Bien que je sois ingénieur en environnement mais Dieu m’a fait grâce d’embrasser le domaine de communication. J’ai travaillé dans plusieurs agences de communication notamment avec Kayembe Chez Ntemba, avec Didier Shombo et Kas Kasereka notamment dans le domaine de soutien et de recompense des femmes lors des festivités de la journée internationale de la femme le 08 mars. C’est là que j’ai eu une petite expérience dans le domaine de l’organisation des Events.

En ce qui concerne les mamans, depuis mars 2020, j’ai travaillé comme bénévole pour distribuer la nourriture et les biens de première nécessité aux mamans pendant le lockdown. C’est là que l’idée m’est venue en voyant comment les mamans souffraient pendant cette période de confinement surtout que beaucoup venaient de Kensington et de loin jusqu’à Yeoville pour chercher la nourriture. Plusieurs d’entre elles se réveillaient à 05h00 du matin pour ça. D’où l’idée m’est venue de créer une fondation pour aider les mamans. C’est MIRDI compassion. Je me suis dit aussi: pourquoi ne pas recompenser ces femmes particulièrement congolaises ne fut ce que leur dire merci pour le travail abattu. Puis après le gouvernement sud africain nous a conseillé de ne pas nous limiter seulement aux femmes congolaises mais d’étendre nos activités aux femmes africaines.

Quels sont les objectifs que vous poursuivez dans cette activité ?

L’objectif de African Woman Award c’est valoriser la femme africaine. Nous vendons aussi l’image de la femme. Par exemple, plusieurs consomment la chickuangue mais ne connaissent pas les difficultés que rencontrent les vendeuses et les fabricantes. D’où à travers la vidéo que nous allons projeté, les gens pourrons comprendre le processus de fabrication jusqu’au produit final. C’est cela vendre l’image de la femme. Le troisième et dernier objectif c’est pour dire merci à la femme africaine pour son courage et sa détermination dans un pays comme l’Afrique du sud où l’on éprouve d’énormes difficultés pour obtenir les documents et trouver des soutiens de la part du Gouvernement sur le plan social.

Quelles sont les surprises attendues dans cet événement ?

Jenny Okasa: Premièrement cette soirée n’est pas que pour les recompenses. Nous valorisons aussi la culture de la femme africaine: son habillement, sa cuisine, propreté, etc. Il y aura des concours de cuisine, de couture, etc. Il y aura aussi un défilé et un concours de Liputa pour la meilleure femme qui s’est nouée son pagne. Cette femme sera aussi récompensé comme Miss African Women Award.
La plus grande surprise sera le VIP que nous allons offir à tous nos invités et aux mamans qui seront là pour notre soirée.

Qui sont vos partenaires ?

Jenny Okasa: Avant tout, je tiens à dire merci à tous nos partenaires. Ceux qui ont cru à notre projet et qui nous ont poussé pour organiser cet projet. Un grand merci à Mamamoney qui est un service de E-transfert. Nous avons la fondation Ibrahim Kalonji qui a aussi soutenu cette activité bien que son numéro un réside aux USA. Il y a aussi Big Moto Security, FBT Business ou FBT Import – Export. Mais notre plus grand partenaire reste l’ambassade de la RDC ici en Afrique du Sud, notre Ambassadeur Ben Mpoko a cru à ce projet et a promis d’être là pour recompenser la femme Africaine. Nous avons 5 ou 6 partenaires.

Votre mot de la fin?

Jenny Okasa: Je dis grand merci à vous et à votre magazine. Je dis grand à l’ambassadeur de la RDC en Afrique du Sud Ben Mpoko et à maman Nicole. Un grand merci à toutes nos mamans et à nos partenaires. Ce n’est que notre première édition. Si Dieu nous fait grâce, notre événement n’est pas limité en Afrique du sud. Nous allons aussi invité des femmes d’ailleurs pour venir recevoir leur récompense. L’événement est pour ce vendredi 09 avril à partir de 15h00 à Bedfordview/Johannesburg.

La rédaction