RDC/Kinshasa: les députés provinciaux s’insurgent contre les pétitions « alimentaires »  dans leur chambre !

RDC/Kinshasa: les députés provinciaux s’insurgent contre les pétitions « alimentaires » dans leur chambre !

8 avril 2021 0 Par Grandjournalcd.net

C’est une succession de scandales à l’assemblée provinciale de Kinshasa, que constate plus d’un observateur averti! Après la tentative de d’échéance échouée du président de cette institution, une nième initiative surgit des élus provinciaux visiblement motivés par un agenda caché, vise cette fois-ci l’entièreté du bureau. Mais tous comme la première pétition qui n’avait pas aboutit, cette seconde s’est soldée par le rejet d’une trentaine d’élus provinciaux au grand ridicule de ses initiateurs !

Selon plusieurs Députés provinciaux, les Députés pétitionaires avaient pour objectif de faire tomber le bureau pour négocier des postes, soit à l’exécutif provincial, soit être placer dans le bureau de cette chambre. Plusieurs Députés dénoncent cette démarche qui est une pétition alimentaire selon eux.

Le trouble demeure dans le sens que ce sont les mêmes députés signataires de la première pétition qui a aboutit à un échec cuisant qui reviennent à la charge, cette fois-ci pour l’ensemble du bureau! Une action qui cache, selon ses élus provinciaux, un besoin de camoufler leur soif du pouvoir, ils auraient négocié des postes pour abandonner la pétition adresser à Gode Mpoy nous soufflent-ils!

La plupart des pétitionnaires sont du CACH et pourtant, ces derniers n’hésitent pas à vouloir déchoir l’un des leurs qui est vice président de l’Assemblée provinciale, lui qui a un parcours irréprochable à ce jour, comme le déclare la plupart des députés toutes tendances confondues.

Les députés provinciaux de la capitale dénoncent les pratiquent d’un même réseau de pétitionnaires ! Ils citent les député Magloire Kabemba, Jerry Dikala, Désiré Mbonzi , Mike Mukebay qui selon eux, cherchent absolument à être positionner dans le bureau ou au niveau de l’exécutif provincial, tout en faisant croire que c’est pour l’intérêt de la population.

Où est l’état de droit dans ces pratiques immorales qui nuisent à l’image de la plateforme Politique présidentielle dont ces pétitionnaires sont pour la plupart membres?
«nous avons été menacé par ce réseau de pétitionnaires qui sont à la quête du pouvoir! Verbalement et physiquement, vous verrez plusieurs vidéos qui circulent sur la toile où le vice président qui est de l’UDPS a été menacé. Ils ont pousser plus loin jusqu’à lui arracher le micro» dénoncent les députés provinciaux !

Les élus provinciaux demandent au chef de L’ état de travailler pour garder son image et celui de l’Udps qui doit être un parti exemplaire. «La division qui règne au sein de l’Udps ne nous rassure pas,quand nous voyons des membres de ce parti s’attaquer à l’un des leurs [le vice président] par des intimidations,menaces,micro cassé…» fustige un des élus provinciaux.

Thierry Bwongo