RDC/Kinshasa : Dossier pétition contre le Président de l’APK. Les quatres vérités de Léon Nembalemba Junior

RDC/Kinshasa : Dossier pétition contre le Président de l’APK. Les quatres vérités de Léon Nembalemba Junior

7 avril 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Alors que les députés provinciaux signataires de la proposition de résolution de déchéance contre Godefroid Mpoyi Kadima dénoncent la violation de la procédure ayant abouti à l’examen et au vote de leur initiative, Léon Nembalemba Junior, rapporteur de l’Assemblée provinciale de Kinshasa révèle dans une mise au point faite ce mardi 6 avril les vices de  »forme et de procédure » de la démarche des pétitionnaires. À en croire Léon Nembalemba Junior, alors que le terme  »pétition » n’existe ni dans le règlement intérieur de l’assemblée provinciale de Kinshasa, ni dans le jargon de l’institution, 17 députés provinciaux ont déposé le 30 mars dernier une  »pétition » visant la déchéance du Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa Godé Mpoyi, avant que 8 des 17 élus ne déposent deux jours plus tard une  »proposition de résolution de déchéance ».

‹‹Ils se sont rendus certainement compte que le terme pétition n’existe pas››, renseigne Léon Nembalemba Junior qui poursuit ‹‹Pire, ils étaient tellement pressés d’avoir la tête de l’homme qu’il fallait abattre qu’ils ont même oublié d’adresser un courrier pour solliciter l’annulation du document déposé précédemment››. Sur la procédure, le rapporteur de l’APK indique, citant le point 7 de l’article 28 du règlement intérieur de leur institution que ‹‹Lorsque le Président est mis en cause, la plénière est convoquée par le vice-président››, version boycottée par les pétitionnaires.

Au jour d’examen de cette initiative parlementaire, les députés pro-déchéance (8 au total) se sont invités sur l’estrade pour empêcher aux membres du bureau et particulièrement le vice-président de tenir la plénière, et que c’est après l’échec de cette tentative qu’ils ont opté pour l’arrêt de la plénière par tous les moyens parmi lesquels la récusation de tous les membres du bureau, les menaces verbales et physiques ainsi que la destruction du micro du Président de céans. À en croire l’honorable Nembalemba Junior, étant donné que les pétitions ont été déposées en retard contre les autres membres du bureau, la plénière ne pouvait être convoquée et présidée que par le vice-président.

Ainsi, chute Léon Nembalemba Junior, la proposition de résolution de déchéance contre le Président de l’APK a été examinée par la plénière au cours de laquelle les députés se sont prononcés contre ladite résolution. ‹‹Que dire? Que faire ?››, s’est-il interrogé, avant d’indiquer qu’il faut se soumettre à la décision soutenue par les députés présents dans la salle. ‹‹C’est cela le respect de l’État de droit, de la Démocratie et des institutions de la République››.

Sur l’initiative portée désormais contre tous les membres du bureau, Léon Nembalemba Junior a indiqué qu’il est d’abord  »député provincial » avant d’être rapporteur. Dans son message, il renseigne qu’il s’en irai si ceux qui l’ont élu décident de lui retirer leur confiance  »pour de raison valable », et qu’il se battra de toutes ses forces pour  »défendre » son  »honneur » et son engagement au service de son institution si la démarche était soutenue par des  »officines obscures et des hommes en quête de positionnement ».

Junior Nembalemba dénonce par ailleurs une démarche illégale initiée en violation des règlements intérieurs de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa.

David MWANIA