RDC: Coincée par des manifestations populaires au Nord-Kivu, la Monusco répond à ses détracteurs

RDC: Coincée par des manifestations populaires au Nord-Kivu, la Monusco répond à ses détracteurs

7 avril 2021 2 Par Grandjournalcd.net

La mission de l’organisation des nations unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo ( Monusco) n’est pas prête à quitter le pays malgré les différentes manifestations populaires lancées à Beni pour exiger son départ.

Dans une conférence de presse tenue ce mercredi en vidéo conférence à partir de Kinshasa, le porte-parole de la Monusco, Mathias Gilman affirme que « cette institution onusienne est en RDC sur demande des autorités congolaises. Ce sont-elles ( ndlr autorités congolaises) qui peuvent demander notre départ » a-t-il poursuivi.

Monsieur Mathias Gilman dit comprendre la colère de la population de Beni et Butembo, qui exige le départ de la Monusco puisque les tueries continuent malgré les opérations militaires menés par les forces armées de la république démocratique du Congo ( FARDC) et la brigade d’intervention de la Monusco.

« On nous demande d’être plus efficace je pense que c’est vraiment légitime pour la population de Beni. On demande le départ de la Monusco ça ne semble pas aller dans le sens de la stabilisation dans la région. Nous sommes le partenaire du gouvernement congolais c’est donc les autorités congolaises qui doivent demander notre départ » a expliqué Matthias Gilman.

Les mouvements citoyens et des groupes de pression de Beni et Butembo au Nord-Kivu ont appelé la population à manifester pendant dix jours pour demander le départ de la Monusco dont les actions sont jugées inefficaces pour mettre un terme à l’insécurité. Des centaines des civils ont été tués dans cette région depuis 2014.

JEK