RDC: la nudité de sa plus belle fille exposée au grand jour ! L’opprobre de toute une nation

RDC: la nudité de sa plus belle fille exposée au grand jour ! L’opprobre de toute une nation

6 avril 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Kinshasa est non seulement la capitale et siège des institutions de la République Démocratique du Congo, elle aussi la première ville et surtout le miroir de ce pays sous continent au centre de l’Afrique. Une ville au statut d’une province, elle est comme toutes les autres provinces dirigée par un gouverneur et son adjoint.

Après les onze ans d’André Kimbuta passés à la tête de la ville, les kinois ont vu le ticket Ngobila – Mbungu prendre le règne de Kin la belle à l’issue de l’élection des gouverneur organisée en 2019 après la première alternance dite pacifique au sommet de l’État.

Les Kinois qui se disaient heureux de tourner la page Kimbuta avec l’avénement d’un nouveau leadership à la tête de la province seront malheureusement déçus avec l’élection de celui qui n’avait pas du tout une bonne presse à cause de sa gestion dite calamiteuse dans le Maï Ndombe où il a même été chargé de l’incident de Yumbi.

Deux ans de gestion, Gentiny Ngobila Mbaka n’arrive toujours pas à convaincre ses administrés, une incapacité constatée même par son adjoint qui dénonce non seulement la megestion mais une sorte d’arnaque dans la gestion de la province.

Néron Mbungu critique l’opération « Kin Bopeto » initiée par son titulaire. À en croire celui qu’on appelle affectueusement « Mfumu ya BangaMoyo », cette opération censée rendre la ville de kinshasa propre sera vouée à l’échec.

« L’opération Kin Bopeto va echouer Brillamment » a-t-il laissé entendre. La gestion opaque de son titulaire serait à la base de cet échec annoncé.

Par ailleurs, Néron Mbungu dit être exclu de la gestion de la ville province de Kinshasa où il est vice-gouverneur. Incroyable non ?

Il dénonce tout en gardant son poste de vice gouverneur. Un autre fait incroyable qui entrevoit une volonté d’amorcer une guerre de leadership à la tête de la province. Serait-ce sous les regards libertins de la justice ?

Entre temps, l’on s’interroge comment une ville aussi importante pour le pays soit gouvernée par deux sourd-muets? Incapables de se voir et de s’entendre? Que cache ce révolte du vice-gouverneur ? Et qu’est-ce qu’est censée devenir la population kinoise pendant ce temps ?

On ne se doute surtout de la question de l’affectation des différentes taxes que fait payer l’hôtel de ville à sa population après cet échec annoncé de l’opération Kin Bopeto dont le gouverneur n’avait pas hésité d’inviter le chef de l’État pour son lancement.

Kinshasa étant la ville lumière du pays, elle a donc besoin d’un gouverneur visionnaire et bon manager et surtout ayant une bonne collaboration avec son adjoint pour son développement et donner ainsi l’impulsion et l’exemple au reste des parties de la République.

Jean Jeef Mwanza