RDC/Ass. Nat. : Interpellation de C. Mboso sur la responsabilité de certains élus dans l’insécurité de l’Est. Les explications de Jean-Marc Kabund

RDC/Ass. Nat. : Interpellation de C. Mboso sur la responsabilité de certains élus dans l’insécurité de l’Est. Les explications de Jean-Marc Kabund

30 mars 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Appelés ce lundi 29 mars à prendre part à la plénière qui consistait à examiner la réorganisation des groupes parlementaires et des commissions permanentes, les députés nationaux ont porté, à l’intérieur de la salle du congrès, des affiches sur lesquelles on pouvait lire ‹‹Pas de Congo sans Ituri, Beni, Rutshuru, Non aux massacres,…››, indignation collective pour manifester leur volonté de voir la fin des atrocités qui sévissent à l’Est de la RDC.

Prenant la parole, le Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso Nkodia Puanga, a évoqué la responsabilité de certains élus du Grand Kivu dans l’insécurité qui perdurent à l’Est du pays. ‹‹Je vais vous demander vous, collègues du Grand Kivu de quitter les groupes armés››. A-t-il lâché. Sur les complicités au sujet de la situation dans la partie Est évoquées par le doyen Mboso, le 1ème vice-président de l’assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, a tenté de relativiser les choses. Pour lui, le Président de l’Assemblée Nationale ne s’adressait pas qu’aux députés nationaux.

‹‹Si le président Mboso aurait cité des députés, en tous cas je crois que, ce n’était pas ça son intention…son intention était d’interpeller toute personne, acteurs politiques, militaires, société civile qui seraient derrière la situation dans l’Est du pays››. Aux députés nationaux, Jean-Marc Kabund fait savoir que l’actuel bureau ne protégera ‹‹qui que ce soit(…)Lorsque les gens seront interpellés››.

‹‹Je ne veux pas vous dire ici ce qui nous a été rapporté par les services des renseignements Congolais, mais aussi des pays occidentaux sur la situation sécuritaire dans l’Est.(…)L’appel du Président Mboso va au delà d’indexer un groupe d’individus››, conclu Jean-Marc Kabund a Kabund, sur des propos que rapporte sur Twitter par Tobie Kayumbi, vice-président de l’UDPS Canada.

David MWANIA