RDC: qu’en est-il du rapport entre l’église catholique et le pouvoir politique ? Le cardinal Ambongo répond

RDC: qu’en est-il du rapport entre l’église catholique et le pouvoir politique ? Le cardinal Ambongo répond

18 mars 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Les tensions semblaient monter entre les princes de l’Eglise catholique, une force populaire non négligeable en République Démocratique du Congo et le pouvoir politique congolais. Depuis la sortie de la conférence épiscopale nationale congolaise qui mettait un accent sur l’obligatoire mission du pouvoir en place d’organiser les élections prochaines dans le délai, plusieurs personnes, même au sein de la présidence ont parié sur la fissure entre Félix Tshisekedi et la CENCO.

Le directeur de la communication, auteur de la réaction musclée de la Présidence pour répondre aux évêques a été vite remplacé par le chef de l’Etat. Ce, avant que Jean-Marc Kabund, président ai de l’union pour la Démocratie et le Progrès Social ne rassure de l’abnégation du parti présidentiel pour le respect du délai constitutionnel en matière électorale.

« Nous avons longtemps milité pour l’Etat de Droit… il y aura élection au rithme prévu par la Constitution. Il ne faut pas qu’on nous prête des intentions », disait JeanMarc Kabund lors d’une récente cérémonie de restitution des conclusions électorales du parti de Félix Antoine Tshisekedi.

Du côté de l’Eglise, le cardinal Fridolin Ambongo affiche la même Concorde entre l’Eglise et le pouvoir en place. « Le rapport sont au beau fixe, de très très bons rapports », a assuré le chef de l’Eglise romaine en RDC. Seulement, précise-t-il , « le pouvoir politique fait son travail et l’église fait aussi son travail. Il y en a qui ne comprennent pas. Je suis quand même le cardinal de ce pays et je peux vous rassurer que du côté de l’église catholiques ceux du côté du pouvoir , je suis convaincu, nous avons des très bons rapports ».

Moïse Dix