RDC/ réformes électorales : Cardinal Monsegwo proposé à la présidence de la CENI

RDC/ réformes électorales : Cardinal Monsegwo proposé à la présidence de la CENI

15 mars 2021 1 Par Grandjournalcd.net

C’est en tout cas le souhait du regroupement politique la Nouvelle Génération pour l’émergence du Congo, NOGEC qui rendait public ce lundi 15 mars ses propositions au sujet des différentes réformes nécessaires à la commission électorale nationale indépendante, CENI en sigle.

Pour la NOGEC, la CENI est devenue un lieu de l’enrichissement illicite pour tous ceux qui accèdent et une machine à fabrication des élus.

Les propositions de la NOGEC pour la réforme de la CENI sont notamment :

  1. Dépolitiser totalement la CENI ;
  2. Supprimer l’Assemblée plénière de la CENI, inutilement budgétivore ;
  3. Confier la gestion du Bureau de la CENI aux confessions religieuses en
    répartissant les postes de la manière suivante :
  • Présidence : Eglise Catholique et la première Vice-Présidence : Eglise Protestante
  • 2ème Vice-Présidence : Eglise Musulmane
  • Rapporteur : Eglise Kimbaguiste
  • 1er Rapporteur Adjoint : Eglise de réveil
  • 2ème Rapporteur Adjoint : Eglises indépendantes
  • Questeur : Eglise Orthodoxe
  • Questeur Adjoint : Eglise Armée du salut

La NOGEC propose également de rendre exécutoire le procès-verbal de désignation des membres du
Bureau, qui entre en vigueur à la date de sa signature, supprimer toute influence politique lors du processus de désignation et de prise de fonction des membres du Bureau de la CENI. Entendre par là, pas d’ordonnance d’investiture.

Quant au poste de Secrétaire Exécutif National, ce regroupement politique propose que ce soit par appel à candidature et instaurer par la même occasion le consensus comme mode de prise de décision au sein du Bureau de la CENI. « A défaut du consensus, seul le vote de 2/3 de
membres composant le Bureau est valable », ajoute Constant Mutamba.

En outre, il faudra « rendre bénévoles les services des membres du Bureau de la CENI ; ériger en infraction toute acquisition à titre onéreux ou par donation des biens mobiliers de valeur/immobiliers, par un membre du Bureau ou par tout autre membre du Secrétariat Exécutif durant l’exercice de ses fonctions ».

La NOGEC estime également nécessaire de « faire démissionner d’office, pour conflit d’intérêt, les membres du Bureau ou du Secrétariat Exécutif ayant un lien de parenté, du premier au 3ème degré, avec un ou plusieurs candidats ».

S’agissant particulièrement de la présidence de la CENI qui reviendrait à l’Eglise catholique, la NOGEC se réjouirait du choix du Cardinal honoraire Laurent MONSENGWO PASINYA, étant donné sa probité morale, son indépendance d’esprit, et sa longue expérience.

IGNACE MUBANGA