Congo Brazzaville/ campagne électorale : à Pointe-Noire, le candidat Mathias Dzon apporte un message d’espoir

Congo Brazzaville/ campagne électorale : à Pointe-Noire, le candidat Mathias Dzon apporte un message d’espoir

14 mars 2021 0 Par Grandjournalcd.net

C’était un après-midi de plus chaleureux qu’aura connue le candidat président de la République du Congo, Mathias Dzon. L’originaire de Gamboma a été chaleureusement accueilli à Pointe-Noire, la deuxième ville du pays et un des douzes départements que compte la République du Congo autrement appelée le Congo Brazzaville.

Aux ponténegrins, l’initiateur de la SNPC ( société nationale du pétrole du Congo, principale source de richesse au Congo) a condamné la démagogie qu’entretient le pouvoir en place, le discours du président en fonction à propos des importations et le logement des fonds du pétrole dans des paradis fiscaux au détriment du peuple congolais. Mathias Dzon se demande « où va l’argent du pétrole ? puisque l’argent qui nous permet d’importer ce que nous mangeons vient des firmes internationales… »

« Je suis venu vous dire que l’heure du changement a sonné. Ce pays est complètement étranglé par ses dirigeants qui prennent l’argent du contribuable pour leur propre compte en mettant en scène la dette intérieure de 3300 milliards. Comment sommes-nous arrivés là ? Vous y croyez vous ? Non, c’est le trucage. On doit en finir », a-il lancé sous les applaudissements d’une foule conquise d’avance.

Mathias Dzon a surtout appelé à la vigilance citoyenne. « Ils ont reconduit le fichier de 2016 sans extirper ceux qui sont morts entre temps où enrôler les nouveaux majeurs. Est-ce normal ça ? Ils planifient la tricherie. Comment voulez-vous que les militaires votent le 17 mars. Au lieu de dépouiller devant nos témoins le même jour, ils nous disent qu’on va garder ces bulletins dans les urnes pour les mélanger et compter ensemble avec ceux du 21 mars. Entre temps qui va garder ces bulletins des militaires ? N’est-ce pas un vol planifié ? », a-t-il entre autre d’énoncé avant d’insister sur la vigilance auprès de la population.

« Le peuple congolais ne va pas accepter la triche cette fois. Si après le 21 on nous brandi un autre candidat que celui que vous avez voté on ne va pas se laisser faire », a-t-il ajouté sous les acclamations des pontenegrins venus par centaines l’écouter.

Signalons que cet ancien ministre des finances de Sassou Nguesso et banquier congolais né en 1947 à Ingouélé dans les Plateaux fut député de Gamboma de 1992 à 2002. Il rejoint les rangs de l’opposition il y’a 15 ans. Il a été candidat m

Moïse Dix