Congo-Brazzaville : A la découverte du village Yanga, localité d’expérimentation du développement rural

Congo-Brazzaville : A la découverte du village Yanga, localité d’expérimentation du développement rural

12 mars 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Nous sommes à Yanga, un village situé dans le département du Kouilou, dans le district de Madingo-Kayes l’un des six que compte ce département du Congo Brazzaville. Le village de Yanga est situé à plus 45 kilomètres de la ville économique de Pointe-Noire.

Photo prise lors de la réception de la première dame Antoinette Sassou à la résidence du ministre Collinet Makosso à Yanga/ 12 mars 2021

Les populations locales de la sous préfecture de Madingo-Kayes, district dans lequel se trouve Yanga, vivent des ressources naturelles, avec des activités centrées sur l’agriculture, la chasse, la cueillette/ramassage, l’artisanat et la pêche, permettant de lutter contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté qui sévit dans la zone.

Yanga, l’une de ses localités ne fait pas l’exception avec ses quelques soixante familles restées après une série d’exode des populations autochtones majoritairement jeunes vers des centres urbains faiblissant ainsi l’activité agroalimentaire dans la contrée. C’est dans ce contexte que le projet « nouveau village innovant de Yanga » a été initié par le ministre Collinet Makosso, notabilité de ce coin du pays.

Ce projet est censé ressortir le côté naturellement touristique du village de Yanga et servir également d’un lieu d’expérimentation du développement rural à travers l’élevage de bovins, une ferme porcine et avicole spécialisée dans la culture notamment de la patate douce et la pisciculture.

Voulant prêcher par l’exemple notamment contre l’exode rurale qui a faibli la densité de ce village situé non loin des eaux du bassin du Kouilou-Niari, Collinet Makosso a sorti des terres un bijou R+1 en briques cuites qui ouvre une vue spectaculaire sur le lac Yanga et son admirable décor de végétation. Et ce n’est pas tout.

L’ancien directeur de cabinet de la première dame Antoinette Sassou a également pourvu des maisons modernes en voie de finition, en plus d’un internat et une école du nom de « cité scolaire de Yanga » en faveur des familles de ce village. Au total soixantes familles vont quitter leurs cases pour déménager dans ces maisons en matériaux durables construites le long de la grande route qui traverse ce village.

En contre partie, ces paysans auront pour obligation d’entretenir un verger, une ferme ou une quelconque exploitation agricole de petite ou moyenne taille. Une façon de pousser les habitants de Yanga et des environs à la production locale, seul moyen de promouvoir l’autosuffisance alimentaire, cheval de bataille du candidat Sassou pour son prochain mandat, annonçait-il, lui-même lors de son dernier passage à Pointe-Noire.

En outre, précisons tout de même que le promoteur de ce projet d’urbanisation et d’aménagement de la localité de Yanga s’inspire du projet gouvernemental intitulé « les villages de Nkouo » et de nombreuses autres initiatives des patriotes Congo-Brazzavillois notamment à Edou, Abo, Ondebe et dans les plateaux. Ces divers projets ont pour objectif d’impulser le développement à partir de la base.

Moïse Dix