Congo-Brazzaville /campagne électorale : Quid de la énième candidature de Dénis Sassou N’guesso à la présidence ? Collinet Makosso répond à la presse

Congo-Brazzaville /campagne électorale : Quid de la énième candidature de Dénis Sassou N’guesso à la présidence ? Collinet Makosso répond à la presse

7 mars 2021 0 Par Grandjournalcd.net

« Que pensez-vous d’un pilote qui demanderait aux jeunes stagiaires ou aux passagers de prendre les commandes alors que l’avion traverse une zone des turbulences en altitude ? » n’a cessé d’interroger Collinet Makosso aux journalistes lors d’un point de presse organisé ce jour par ce porte-parole du candidat président à l’hôtel Atlantic Palace de Pointe-Noire.

Connu pour sa pertinence et la justesse de ses analyses politiques surtout quand il s’agit de défendre le régime en place, ce n’est pas lors d’un point de presse aussi important qu’il fallait chercher ce docteur en droit.

Aux multiples questions soulevées par les professionnels de la plumes et snipers du net, le ministre de l’enseignement primaire secondaire et Alphabétisation n’a pas séché.

Il a surtout expliqué que le projet «Ensemble poursuivons la marche » , une continuité de celui de 2015 pour l’élection de 2016 n’est pas une illusion encore moins une marche infatigable comme à essayé de l’insinuer une journaliste, mais plutôt, «  une marche ralentie par notamment la chute du prix de l’or noir, principale source de revenue du pays sans oublier les tensions politiques et insurrections qui ont perturbé un moment le vivre ensemble rétabli par Dénis Sassou N’guesso et évidemment la crise de la Covid 19 qui a paralysé l’économie du principal partenaire économique du Congo, la chine et qui ne pouvait rester sans conséquences sur la nôtre ».

Collinet Makosso récuse le jeu de rôle auquel s’adonne certains compatriotes pour essayer de rejeter entièrement la faute de l’insuffisance alimentaire et du chômage des jeunes au gouvernement. Quoi que reconnaissant la part du gouvernement dans cet état de chose que Dénis Sassou Nguesso a d’ailleurs pris l’engagement de résoudre prioritairement lors de son prochain quinquennat, le directeur national adjoint de la campagne de DSN estime que les congolais, par des initiatives individuelles pouvaient aussi aider le pays à s’en tirer.

« En France par exemple, ce sont des individus qui se spécialisent dans le transport des biens de premières nécessité, dans le transport maritime et importations, créant ainsi de l’emploi tout en facilitant la circulation à travers le pays des produits d’alimentation. Les supermarchés que nous voyons ne sont pas alimentés par des gouvernements, ce sont des individus qui font de l’agriculture et vendent leurs produits ! Ici nous avons des terres pour cultiver et des routes pour circuler, qu’en faisons-nous ? », s’est-il interrogé.

Rappelons que Dénis Sassou Nguesso est candidat à sa propre succession après plus de trois décennies au pouvoir. DSN, 77 ans, sollicite auprès de sa population un dernier mandat pour parfaire sa vision longtemps entravée par des multiples crises.

« En période de crise on a besoin d’hommes d’expérience et de sagesse pour s’en sortir. Le candidat président qui met volontairement son expérience à la disponibilité de la jeunesse veut, tel un pilote consciencieux, veut amener le pays dans une zone stable avant de laisser la place à un autre, forcément moins expérimenté que lui. » , a asséné Collinet Makosso.

Moïse Dix