RDC : P. Civava, Guy Loando, Francine Muyumba et Seth Kikuni dans le top Dix des jeunes leaders politiques (enquête)

RDC : P. Civava, Guy Loando, Francine Muyumba et Seth Kikuni dans le top Dix des jeunes leaders politiques (enquête)

5 mars 2021 0 Par Grandjournalcd.net

C’est dans le cadre du débat du renouvellement politique qu’une enquête a été initiée pour répertorier quelques jeunes leaders politiques qui se distinguent. Réalisée au mois de février de cette année, l’enquête prend en compte la période allant de janvier 2015 à février 2021. Les critères sont les apports des divers visages du renouvellement de la classe politique tant en termes d’idées et d’actions. Critères auxquels on a ajouté la crédibilité, le poids dans l’opinion et les perspectives que tel ou tel autre incarne en tenant compte de la géopolitique.

La RDC comptant plus de 80.000.000 d’âmes, la présente enquête a eu comme limite quantitative d’identifier une dizaine des jeunes leaders qui peuvent permettre un renouvellement en terme d’idée et d’âge au sein de la sphère politique congolaise.


L’enquête part du postulat selon lequel tout jeune leader d’opinion n’est pas nécessairement acteur de la nouvelle classe politique. Ceux qui ont géré les affaires de l’Etat, quoique jeunes, ont démontré un mode de gestion à l’ancienne ont été d’office écartés. C’est pourquoi certains jeunes quoi qu’actifs et assez visibles n’ont pas été pris en compte.


Les lauréats de la présente enquête effectuée par le journaliste Dany Nguuba se présentent comme suit :

Patrick Civava (Sud Kivu)

Guy Loando (Tshuapa)

Francine Muyumba (Haut Katanga)

Sona Kamitatu (Kwilu)

Seth Kikuni (Maniema)

Bernard Kayumba (Haut lomami)

Didier Budimbu (Kongo central)

Constant Mutamba (Lomami)

Aminata Namasiya (Ituri)

Sylvain Mutombo (Kasaï)

L’un des communicateurs de la Dynamique Vérité des Urnes, Patrick Civava est surtout l’un des jeunes leaders politiques du Sud Kivu en matière d’action, d’idées exposées et de mobilisation sur terrain.

Patrick Civava est président national du parti politique Alliance des Démocrates pour une Nouvelle République, ADN. Son parti est la deuxième force du principal regroupement politique de l’opposition, la Dynamique Vérité des Urnes, DVU, après l’Ecidé de Martin Fayulu au sein du méga plateforme Lamuka.


Enseignant en droit constitutionnel et surtout avocat des droits humains, Il milite sur la nécessité du renouvellement de la classe politique devenue maître mot aujourd’hui. C’est un humanitaire avec la Fondation Civava qu’il coordonne depuis 8 ans au bénéfice des populations pauvres et nécessiteuses à travers la RDC.

Élu sénateur, sans appartenir à un regroupement politique, Guy Loando s’est surtout distingué dans ses oeuvres caritatives pour le développement à travers l’éducation, l’eau, plusieurs autres projets de société depuis 2 ans via la Fondation Widal.


De l’avocat stagiaire au fondateur d’un Cabinet d’Avocats et Mandataire en Mines et Carrières « GLM & Associates », Guy Loando se révèle de plus en plus sur les traces du Chairman Moïse Katumbi qui s’est fait un nom à travers la République grâce à sa générosité et son sens élevé de management.

Elle est une des figures féminines montante de la scène politique, Quoique jeune, elle a une forte expérience à l’échelle continentale. Élue directe comme Sénatrice, Francine Muyumba est une femme de conviction politique car ayant démontré sa constance en pleine période de débauchage après la rupture de la coalition FCC-CACH. Ce, en restant fidèle à son parti politique, le PPRD de Joseph Kabila et pertinente dans ses analyses et commentaires politiques à travers ses réseaux sociaux.

Bien que pas très connue jusqu’il y a peu, Madame Sona Kamitatu du Kwilu s’est vue propulsée au devant de la scène à travers son élection au sein du bureau mené au Sénat par Alexis Thambwe Mwamba. Jeune sénatrice, elle a brillé par son fair-play politique en étant la première à démissionner après la validation de la motion de censure contre le bureau ATM.

L’enquête a également mentionné, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018. Seth Kikuni de Maniema. Il a un bon profil de par ses études. Entrepreneur, c’est un créateur d’emplois. Il jouit du statut d’ancien candidat président malgré son jeune âge. Il a su se maintenir dans l’opinion par ses prises de position en mode ‘’french talk ‘’ via ses comptes officiels sur divers faits d’actualité.

L’enquête mentionne également Didier Budimbu du Kongo Central et autorité morale du très visible parti politique Autre Vision du Congo. Et également, Sylvain Mutombo du Kasaï, Bernard Kayumba du Haut Lomami, Constant Mutamba de Lomami et Aminata Namasiya de l’Ituri.

Moïse Dix