RDC/affaire de grossesse au Sénat : un coup monté contre le candidat questeur Jean Bakomito

RDC/affaire de grossesse au Sénat : un coup monté contre le candidat questeur Jean Bakomito

1 mars 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Un vrai faux scandale paru ce dimanche soir fait mention d’une affaire de grossesse contre le candidat questeur Jean Bakomito. Le sénateur est accusé par certains journalistes utilisés par quelques politiques d’avoir engrossé la femme de son collègue.

Une Nouvelle qui a scandalisé plus d’un. Sur terrain, nous avons contacté plusieurs sénateurs collègues, au Sénateur Jean BAKOMITO pour en savoir un peu plus sur sa moralité.

Il s’est avéré que l’affaire soit une coquille vide montée pour des fins politiques.

À la lumière de notre enquête, il s’avère que le sénateur Jean Bakomito soit victime d’un règlement de compte à cause de sa candidature au poste de questeur du Sénat. Selon les informations regroupées, il s’agit de l’entourage de l’un de ses concurrents à l’élection du dit poste qui a fait circuler cette information sur les réseaux sociaux, pensant ternir l’image du Sénateur.

« Comme par hasard, cette histoire fait surface seulement au moment de la campagne, nous ses collègues le connaissons comme un Monsieur non conflictuel, très respectueux et de bonne moralité. Au sein du Sénat, nous n’avons jamais eu vent d’une quelconque histoire, si tel est le cas, pourquoi ne pas nous citer le nom du Sénateur dont la femme a été engrossée? Pourquoi nous cacher l’identité de notre collègue Sénateur ou de la dame? » Nous dit un Sénateur, qui a requis l’anonymat.

Tout compte fait, l’on s’interroge sur la place de l’éthique dans la sphère politique et surtout dans la chambre haute où l’on est censé puiser de la sagesse pour résoudre les problèmes du pays. Surtout quand il faut s’imaginer que le sénateur Jean Bakomito est victime de sa probité morale.

Contacté, le Sénateur Jean Bakomito se réserve jusque là de tout commentaire.

Son entourage par contre, nous a tout de même assuré que le sénateur Jean Bakomito n’écarte pas l’idée de traîner en justice tout ceux qui auront de près ou de loin cherché à ternir son image. Sont pointer du doigt,les journalistes « Yves prince Abdallah et Jean Pierre Lula » susceptibles d’être poursuivis pour diffamation.

Moïse Dix