RDC/élection au sénat : la candidature de Carole Agito, un profil qui désacralise l’union sacrée

RDC/élection au sénat : la candidature de Carole Agito, un profil qui désacralise l’union sacrée

26 février 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Dans la perspective des élections des membres du Bureau définitif de la chambre haute, « l’Union sacrée » a départagé des postes pour chaque région du pays en tenant compte de la géopolitique. C’est ainsi que le poste de questeur était réservé au à l’ancienne Province Orientale et celle de deuxième vice-président à l’espace équatorien.

Après entente, les leaders de ce coin du pays se sont mis d’accord sur la personne qui devrait être présentée pour son élection à ce
poste. Et c’est là que tombe la candidature de Carole Agito qui a été retenue pour postuler à ce poste alors que José Endundo Bononge trouvait grâce devant ses pairs de l’équateur.

Contrairement à José Endundo, le profil de Carole Agito a tout de suite suscité des polémiques surtout compte tenu de la gestion jugée n’accable de cette ancienne directrice générale de la société nationale d’assurance.

On reproche à cette candidate questeur notamment 30 mois d’arriérés de salaires; 19 mois de gratifications non payées à la Direction générale sans compter les retraités qui attendaient le mois de mai 2014; mais aussi les années 2015 et 2016. Durant son passage à la SONAS Carole Agito et la Direction des Services généraux étaient également remis en cause, l’absence de bulletins de paie « sans raison » , renseigne l’un des multiples mémos déposés par les syndicalistes au ministère de tutelle.

L’ACAJ, l’une des Associations phares de lutte pour le droit de l’homme en RDC n’a pas caché sa déception par le fait que l’Union Sacrée de la Nation ait avalisé la candidature de madame Carole AGITO AMELA ». Selon ACAJ les sénateurs doivent sanctionner la gestion controversée et non transparente de la SONAS de cette qui , selon elle, « a fait plusieurs victimes! ».

Moïse Dix