RDC: État des droits, mythe ou réalité dans le Grand Équateur?

RDC: État des droits, mythe ou réalité dans le Grand Équateur?

19 février 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Une dizaine des jeunes ont été interpellés par la police de manière arbitraire, dans le Secteur de Gombalo, territoire de Basankusu, province de l’Equateur le samedi 13 février 2021 à 3h du matin.

Les éléments de la police Nationale Congolaise ont fait une descente dans le secteur de GOMBALO, ce samedi 13 février 2021 vers 3h du matin.
Ils ont tiré des coups de feu en l’air, semant la panique au sein de la population.
Ils ont procédé à des arrestations arbitraires des jeunes, qu’ils ont conduit à l’auditorat militaire sans mandat d’amener ni avocat.

Il leurs est reproché le soutien apporté au député élu du MLC ELODJI Ruphin, circonscription de Basankusu qui a adhéré à la nouvelle vision du chef de l’État Congolais Félix Tshisekedi avec l’Union Sacrée de la Nation.

Selon la population,  » Il s’agit d’une manipulation des forces de l’ordre, car le convoi de la police avait été ravitailler par un autre élu de cette entité , qui se serait rangé avec les ennemis de la République en général et ceux de la province en particulier. Ceci en crachant sur l’Etat des droits prôné par le président Tshisekedi.
a confié , Franck Bapingi responsable de la société civile à Grandjournalcd.net.

Les habitants de cette contrée se demandent si l’État des droits tant prôné existe aussi pour l’espace Grand Équateur, parce que une absence totale de l’autorité de l’État s’observe dans le secteur de GOMBALO.

Les frères de certains jeunes qui les avaient rejoint avec un avocat ce sont retrouvés arrêtés à leur tour.
Leur audition était prévu hier mais n’avait pas eu lieu. L’auditorat fixera la prochaine séance quant à ce, a rajouté Franck Bapingi.

Déborah kabuya