RDC: Moïse Katumbi n’a pas totalement tourné le dos au poste de premier ministre

RDC: Moïse Katumbi n’a pas totalement tourné le dos au poste de premier ministre

15 février 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Des émissaires du président Félix Tshisekedi sont allés convaincre Moïse Katumbi à propos du poste de premier ministre qui lui est proposé par le chef de l’Etat. Moïse Katumbi hésite encore. Mais sans exclure la possibilité de dire « oui » à quelques conditions près.

« Il ne veut pas prendre part au bilan d’une structure (union Sacrée) qu’il ne contrôle pas », explique-t-on du côté du leader katangais. « Moïse Katumbi sait que s’il prend part à l’action politique de Félix Tshisekedi, il perdra l’avantage qu’il pourrait avoir à la prochaine présidentielle, surtout si « leur attente ne se conclut pas par des réalisations concrètes et gagnant-gagnant », ajoute un député national, membre d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi .

Dans la foulée, certaines informations recoupées confirment l’arrivée prochaine du sexagénaire à la capitale. « Moïse Katumbi a manifesté l’intérêt à l’un des émissaires du chef de l’Etat, le très influent Francois Beya et a demandé de rencontrer le chef de l’Etat en tête-à-tête » , dévoile de son côté le magazine Jeune Afrique.

L’ancien gouverneur du Katanga pourra accepter ce poste à quelques conditions près. Il s’agit notamment de la liberté d’action et la jouissance totale de ses pouvoirs constitutionnels entant que premier ministre sans interférence de la part des caciques de l’union sacrée tels que le camp derrière Jean-Marc Kabund, de ses pouvoirs

« Il sait quel cadeau il fera à Félix Tshisekedi en acceptant ce poste. Il lui faudra jouir d’assez de pouvoir pour ne pas signer sa mort politique en acceptant ce poste », explique un analyste politique congolais qui voit dans la démarche de Moïse Katumbi « de la maturité politique doublée d’une attitude citoyenne envers son pays qui l’appelle ».

Moïse Dix