Congo-Brazzaville : la ville de Lekana désormais électrifiée

Congo-Brazzaville : la ville de Lekana désormais électrifiée

15 février 2021 0 Par Grandjournalcd.net

La localité de Lekana s’illumine depuis le 13 février après la mise en service, par le président de la République, Denis Sassou-N’Guesso, de la ligne électrique partie de Djambala.

Dorénavant, la communauté urbaine de Lekana, à une quarantaine de kilomètres de Djambala, le chef-lieu du département, est raccordée au réseau national. La cérémonie s’est déroulée à la place dite rouge de Lekana. Déjà très tôt le matin, les mégaphones appelaient sensibilisaient la population sur la nécessité de respecter le protocole sanitaire à cause du coronavirus.

Dès 8 heures 30, les hommes en uniforme et les agents du protocole national veillaient déjà au grain pour que l’observance des mesures barrières soit de rigueur. L’épidémie de Covid-19 oblige. L’accès à la place rouge est subordonné au port correct du masque. Cette exigence est doublée de la distanciation physique à la tribune officielle.

Venant de Djambala, où il a passé la nuit, le président de la République a foulé le sol de Lekana à onze heures précises. L’ambiance est euphorique : la foule en liesse multiplie slogans, cris de joie et chants, faisant monter davantage la ferveur, signe de l’affection qu’elle éprouve à l’égard de Denis Sassou-N’Guesso qui vient de réaliser la promesse d’électrification de la localité de Lekana.

C’est le sous-préfet du district de Lekana, M. Egide ABOU qui a ouvert le bal des interventions, pour un mot de bienvenue au chef de l’Etat. Il a salué la ferme détermination de Denis Sassou-N’Guesso de doter le Congo en capacité d’énergie. La mise sous tension de la ligne électrique Djambala-Lekana est un atout considérable et une source de nouvelles perspectives pour Lekana, a-t-il déclaré. Il a émis le vœu de voir la route préfectorale Djambala-Lekana être réhabilitée et l’adduction d’eau potable de Lekana être réalisée.

Munis d’une lampe tempête, symbole des nuits sans lumière électrique à Lekana, deux élèves du CEG de la localité, une fille et un garçon, ont vivement remercié le président de la République pour les avoir sortis d’une longue période d’obscurité pendant laquelle ils courraient le risque de myopie à cause des lectures nocturnes sous la terne lumière de la lampe tempête. « Votre sagesse nous a toujours appris de garder espoir… », ont-ils affirmé.

Avec 33 KVA, la ligne électrique Djambala-Lekana est longue de 48 Km. Elle comporte une dérivation de 2km400 sur Ngoulonkila. Cette ligne est l’une des neuf composantes du grand projet d’électrification rural, a rassuré le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire et des grands travaux, Jean Jacques Bouya. Il a salué l’implication de la société Energie Electrique du Congo, l’opérateur national dans la réalisation de la ligne.

Le coût global de l’ensemble des 09 composantes du projet est estimé à 69,4 millions de dollars, avec une contrepartie congolaise intégrant la ligne Djambala-Lekana, fixée à 5,2 millions de dollars, selon Jean-Jacques Bouya. Le ministre a précisé que les travaux réalisés en basse tension à Ngoulonkila ainsi qu’à Lekana concernent le renforcement, la densification et la reconfiguration de ce réseau

Le clou des allocutions a été l’intervention du ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Serge Blaise Zoniaba. Le ministre a prodigué quelques sages conseils à l’ensemble de la population sur la protection des infrastructures électriques mises à leur disposition. Il vous revient de prendre soin des équipements et d’écouter les conseils des agents de la société Energie Electrique du Congo (EEC), a conseillé Serge Blaise Zoniaba, qui a par la suite fixé l’auditoire sur quelques projets d’électrification rural prévus en 2021 dans 21 localité du Congo. Parmi ces projets, a-t-il ajouté, figurent, entre autres, les lignes électriques Boundji-Okoyo ; Madingou-Mabombo ; Kinkala-Boko, ainsi que le raccordement du district d’Ewo au réseau électrique national.

Le rituel traditionnel a été au rendez-vous

Au cours d’un rituel précédent le geste symbolique du chef de l’Etat, un chef notable a pris la parole pour évoquer la situation de la route Djambala-Lekana et d’adduction d’eau potable de Lekana. « … nous sommes sûrs que ça se réalisera… », a-t-il espéré. Ainsi, interpellé, Denis Sassou-N’Guesso a pris la parole pour répondre à quelques préoccupations formulées par les sages et notables de la contrée. Pour le chef de l’Etat, une fois réélu, il ne ménagera aucun effort pour donner une suite favorable aux préoccupations des sages et notables.

A noter que, le grand projet d’électrification des communautés urbaines est financé en partenariat avec Eximbank of India et exécuté par l’entreprise indienne Overseurs Infrastructure Alliance (OIA), conformément au contrat de marché signé le 25 septembre 2012 portant sur la construction des lignes haute tension et moyenne tension sur les principaux axes du pays.

Wilfrid LAWILLA à Lekana