RDC/ ESU : Avec une mention grande distinction, Martin Ziakwau rejoint désormais le cercle de Docteurs en Relations Internationales

RDC/ ESU : Avec une mention grande distinction, Martin Ziakwau rejoint désormais le cercle de Docteurs en Relations Internationales

11 février 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Jeudi 11 Février 2021, un jour désormais mémorable pour l’ancien Chef de travaux Martin Ziakwau Lembisa qui vient d’être admis au rang de Docteur en Relations Internationales. Il a soutenu publiquement sa thèse ce jour. Elle était intitulée  » le système de sécurité collective de la conférence internationale sur la région de grands lacs à l’épreuve de la situation sécuritaire en République démocratique du Congo ».

C’est devant un jury costaud composé des éminents professeurs dont la renommée témoigne en eux l’expérience et l’expertise en matière des traitements des informations à l’international que Martin Ziakwau a passé cette épreuve.

Réunis dans la salle Monseigneur Luc Gillon de l’Université de Kinshasa communément appelée la colline inspirée pendant près de quatre heures soit de 10 heures à 14 heures, le jury a apprécié à sa juste valeur cette dissertation doctorale fondée sur la portée géopolitique de la sécurité collective en RI en cernant l’impact de fonctionnement du système de sécurité collective de la GIRGL, ainsi que du jeu géopolitique dans lequel s’inscrivent les conflits armés en RDC.

Ce jury était composé des professeurs Ntuaremba Onfre (Président du jury), Kitima Kasendwe (Secrétaire du jury), Diur Katond (Promoteur et membre effectif), Ntirumenyerwa Kimonyo (membre effectif), Yezi Mpiana Fumu (membre effectif), ainsi que Omeonga Onakudu et Mpuate Ndaume, tous deux membres suppléants.

Avec plus de 410 pages, cette étude du ressort qualitatif a étalé la question liée au système de sécurité collective de la CIRGL dont l’institutionnalisation est étroitement liée aux règlements de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC marquée par l’activisme des groupes armées locaux et étrangers dans les provinces congolaises.

D’après ce chercheur, la RDC s’expose à  » la persistance de la malchance de la dotation en ressources naturelles faute d’intelligence stratégique assez affirmer pour en faire des opportunités de développement national à des gains régionaux et internationaux « .

Un travail original, pertinent et cohérent a-t-on entendu tout au long de cette séance publique particulièrement animée et marquée par la pugnacité d’un jury de vertébrés et la très remarquable verve oratoire de Martin Ziakwau.
Dans le jeu de questions-réponses, le chercheur a répondu à toutes les questions lui posées par les mebres du jury.

Après ce moment, est intervenu le huis – clos du jury. Son cœur battant à la chamade, Martin Ziakwau sera saisi de la décision du jury.  » Travail reçu avec mention grande distinction  » annonçait le président de séant.

Agissant au nom du recteur de l’Unikin empêché, le Secrétaire Général lui a conféré le grade de docteur en lui remettant son diplôme et les insignes de l’université.

La joie étant à son comble. Lors de sa prise de parole, le nouveau Docteur a reconnu le travail de titan abbatu par ses pères professeurs dans la rigueur observée lors de ce débat, avant de remercier sa famille dont son père est professeur des universités et sa tendre épouse qui aspire au professorat.

Martin Ziakwau Lembisa est le deuxième à avoir défendu une thèse à l’unikin depuis le début de cette nouvelle année académique.

Ont pris par à cette soutenance plusieurs personnalités dont le Secrétaire Général Académique de l’Institut Facultaire des Sciences de l’information et de la Communication, le Professeur Philippe Ntonda Kileuka.

Par soucis de méthodologie, le chercheur a organisé son travail en cinq parties dont la première a porté sur le cadre conceptuel et théorique. La deuxième sur l’activité des groupes armées dans l’Est de la RDC. La troisième partie se rapporte au système de sécurité collective de la CIRGL. La quatrième porte sur le déficit de convergence géopolitique à la CIRGL en rapport avec la situation sécuritaire en RDC. Et la dernière est focalisé sur les pistes pour remédier à l’impuissance de la RDC à la base de la spirale des conflits armées dans la partie orientale du territoire national.

Dan de Dieu KAYANDA