RDC/affaire détournement des fonds : les explications de Tambwe Mwamba aux sénateurs et le non du bureau du sénat au Procureur

RDC/affaire détournement des fonds : les explications de Tambwe Mwamba aux sénateurs et le non du bureau du sénat au Procureur

2 février 2021 0 Par Grandjournalcd.net

« J’ai expliqué aux sénateurs que les fonds avaient été consignés parce que sortis très tard de la banque, le lendemain ils ont été ramenés ici, j’ai donné des pièces justificatives que j’ai fait circuler. Ces fonds sont bien entrés dans le trésor.

Et de poursuivre, «  il n’y a pas eu détournement de ma part », a confié Thambwe Mwamba à la presse à la suite de très bruyante session plénière convoquée ce jour.


Il s’agissait d’un requisitoire du procureur général près la cour des cassations qui demandait la levée d’immunité pour poursuivre le président du sénat sur des faits de détournement des fonds publics.


En réponse, « le bureau du sénat estime qu’il n y a pas matière à autoriser l’instruction sollicitée, les faits décrits ne s’analysant pas en infraction tels que vantés » a répondu le bureau au procureur général.

Réuni ce mardi 2 janvier 2021 pour réserver une suite à la réquisition du Procureur Général près la Cour de Cassation sollicitant l’autorisation d’une instruction préjuridictionnelle en l’endroit de monsieur Alexis TAMBWE MWAMBA, Président du Sénat, le bureau de la chambre haute du parlement s’oppose à la demande d’instruction faite par le Procureur.

Dans sa correspondance, le bureau du Sénat explique que son Président a belle et bien tiré les trois (3) chèques avancés dans la réquisition du Procureur Général, mais qu’il n’a ni géré, ni touché auxdites sommes. ‹‹Après le retrait de ces sommes tard le soir du 6 janvier 2021, le trésorier du Sénat qui a constaté qu’il y avait une forte effervescence au Palais du Peuple, aile assemblée nationale, ce qui a été une cause d’insécurité››, explique le bureau du Sénat.

Conscient du risque, le trésorier du Sénat a sollicité ‹‹l’avis du questeur adjoint afin de savoir où loger ces importants fonds en toute sécurité. Le questeur adjoint n’ayant pas de coffre-fort à son domicile, a sollicité à son tour le Président du Sénat qui, devant ce cas de force majeure, a accepté de loger ces fonds provisoirement à son domicile. Ce qui fut fait››, renchérit la correspondance du Sénat.

‹‹Le lendemain, soit le 07 janvier 2021, le trésorier a récupéré les fonds pour les acheminer à la trésorerie du Sénat››, lit-on dans cette réplique qui précise qu’au regard de ce qui précède, ‹‹le bureau du Sénat estime qu’il n’y a pas matière à autoriser l’instruction sollicitée, les faits décrits ne s’analysant pas en instruction tels que vantés››.


Moïse Dix