RDC/Union sacrée : « La seule vision qui engage le peuple congolais, c’est la Constitution » rappelle la DYSOC

RDC/Union sacrée : « La seule vision qui engage le peuple congolais, c’est la Constitution » rappelle la DYSOC

22 janvier 2021 0 Par Grandjournalcd.net

« La vision du Président Martin FAYULU MADIDI, c’est celle prônée par Papa Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, d’heureuse mémoire, qui a lutté pour le triomphe des libertés individuelles et de la liberté d’expression, telles que garanties par la Constitution », constate la Dynamique pour la Sortie de Crise qui fustige la vision du Président Félix Tshisekedi, qui à travers l’union sacrée prône « le salut du peuple » au dessus de tout.

Pour la DYSOC, « la seule vision qui engage le Peuple congolais est celle qui est déclinée par la Constitution de la République Démocratique du Congo ».

En faisant l’apologie de la Constitution, poursuit Jean-Pierre Lisanga Bonganga, coordonnateur de cette structure estime que « le Président Martin FAYULU MADIDI s’inscrit dans la vision du respect du seul texte qui définit la vision commune de tous les congolais, celle que le Peuple congolais a adopté par référendum en décembre 2005 ».

Ainsi , fustige-t-il, « Toute autre vision individuelle, qui a la prétention de ne privilégier que l’intérêt suprême du Peuple, en dehors de toute autre considération, sans avoir consulté ce même Peuple est une imposture », ajoute cet ancien ministre.

En définitive, Lisanga Bonganga remet sur la table la vision de Martin Fayulu Madidi, celle de résoudre, dit-il, « de façon durable, la crise de légitimité, née du chaos électoral de décembre 2018, au travers de la tenue d’un dialogue politique inclusif entre les parties prenantes à la crise, sous les bons offices des évêques catholiques et protestants, avec la facilitation des organisations sous régionales et de la Communauté Internationale ».

Aussi, souligne cet ancien député, « la vision du Président Martin FAYULU MADIDI, c’est demander aux parlementaires de LAMUKA, de respecter le pacte conclu avec le Peuple, au lieu d’adhérer, pour des raisons inavouées, à une autre vision, une vision cosmétique, celle de l’Union Sacrée, aux travers des signatures des pétitions et autres motions de censure ou de défiance ».

Rappelons qu’à ce jour les députés de Ensemble pour la République ont levé l’option de voter pour la motion de censure qui vise le gouvernement Ilunkamba. Ensemble precise tout de même que ces signatures n’ont rien à voir avec une quelconque adhésion à l’union sacrée. « Du moins pas pour l’instant », confiait hier un cadre d’Ensemble de Moïse Katumbi.

Moïse Dix