RDC/Union sacrée : La présidente de CRIC Stéphanie Mbombo présente les attentes de la population à Bahati Lukwebo

RDC/Union sacrée : La présidente de CRIC Stéphanie Mbombo présente les attentes de la population à Bahati Lukwebo

22 janvier 2021 0 Par Grandjournalcd.net

La présidente du cercle des réformateurs intègres du Congo ( CRIC), Stéphanie Mbombo a échangé jeudi 22 janvier 2021, avec l’informateur, le professeur sénateur, Bahati Lukwebo, qui identifie une nouvelle majorité parlementaire.

Contacter par la rédaction du GRANDJOURNALCD.NET, madame Stéphanie Mbombo affirme que le CRIC est parti présenter ses sincères félicitations au sénateur Bahati Lukwebo pour avoir mérité la confiance du président de la république, Félix Tshisekedi. Pour elle, l’informateur est entrain de bien travailler vu les adhésions massives des acteurs de tout bord à la nouvelle vision du président de la république.

Lors de ce cadre d’échange, Stéphanie Mbombo se dit prête à apporter sa contribution aux côtés des institutions du pays après sa brillante expérience à l’Union européenne, dans le sérail des Nations unies, dans le secteur public privé et dans d’autres firmes internationales.

 » Nous sommes allés lui présenter nos félicitations , nous rendre disponible pour l’exécution du programme de l’union sacrée car CRIC est un parti de masse mais aussi des experts et des cadres dans tous les domaines qui peuvent contribuer avec leur atout pour le gouvernement d’union nationale. Vous avez chez nous nous avons un parcours ou une expertise au niveau nationale dans le secteur public dans la société civile dans le privé et dans la sphère internationale union européenne, les Nations unies et les firmes internationale » a-t-elle expliquée au GRANDJOURNALCD.NET avec un visage souriant.

Au cours de cette audience, le cercle des réformateurs intègres du Congo (CRIC) a présenté à l’informateur Bahati Lukwebo, les attentes de la population obtenues après un sondage effectué par les membres de ce parti sur l’ensemble du territoire national. Pour la présidente de CRIC, le chef du futur gouvernement d’union nationale doit se pencher sur le social des congolais, l’accès à l’eau et à l’électricité, le développement des entreprises, l’éducation, la situation sécuritaire dans la région de Beni et au Nord-Kivu en général et dans les autres zones troubles du pays.

« Deuxièmement nous avons consulté nos bases et nous tenions à présenter à l’informateur les attentes de la populations et qui peuvent faire l’objet de priorité du chef du gouvernement de l’union nationale comme la paix à l’Est surtout dans les territoires de Béni et Walikale , insécurité à Kinshasa notamment dans les quartiers populaires comme le Tshango , l’accès à l’eau et à l’éducation non seulement au niveau de l’accès gratuit mais aussi la prise en charge des analphabètes victimes d’exclusion scolaires qui se compte en million sur l’ensemble du pays, et pour finir ce gouvernement doit réformer les lois pour permettre aux gens d avoir l accès au crédit et développer leurs entreprises, le pme constitue le socle de l’économie de notre pays » a fait savoir la présidente de CRIC, Stéphanie Mbombo.

A elle d’ajouter  » sur le plan régionale le CRIC exige que le gouvernement de l’union puisse accompagner la vision du chef de l’Etat dans les piliers de son mandat à savoir l’éducation, l׳environnement, la paix , la sécurité, la lutte contre le Covid et l’énergie mais plus spécialement dans la réalisation du marché commun africain qui consacre la liberté de frontières , la libre circulation des personnes, des biens des service et des travailleurs africains , renforcer l l’autonomie financière de l’union africaine. 60 ans après les indépendances africaines, l’union africaine dépend à 70% du budget de l l’UE , et son siège est un cadeau de la chaîne. L’Afrique à des ressources qu’elle peut exploiter pour booster son économie et jouer un rôle d’acteur au niveau international. Et la encore CRIC peut jouer un rôle d’expertise vue l’expérience professionnelle de la présidente de CRIC et de ses membres au niveau des institutions de l’Union européenne et son master complémentaire en droit européen de l ULB. Au niveau international CRIC pense que le moment est bien venue d’exiger aux partenaires internationaux et pays amis à la RDC de privilégier des partenariat qui vont privilégier la production locale les restrictions de voyage de la pandémie nous ont appris que la production locale reste une stratégie sûre pour faire face au déséquilibre des marché boursiers. Nous devons profiter de cette situation pour exiger dans chaque partenariat la transformation locale dès que ça soit dans les mines énergie agro-alimentaire et pharmaceutique »

Pour le CRIC le président de la république à démontrer sa détermination du le dynamisme politique congolais. Ce dynamisme vise à développer le pays et à utiliser toutes les voix démocratique nécessaires. Pour Stéphanois Mbombo, il est temps de développer des relations diplomatiques économiques sincères et sans hypocrisie afin d’accéder sur une base gagnant gagnant.

JEK