RDC-Kasaï Central/Enseignement: Six lauréats ont satisfait au test de la bourse Excellentia

RDC-Kasaï Central/Enseignement: Six lauréats ont satisfait au test de la bourse Excellentia

20 janvier 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Six lauréats sur les 13 ayant participé au test d’évaluation pour l’obtention de la bourse d’études Excellentia de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, ont réussi avec plus de 70 % et sont retenus.

Ces élèves ayant obtenu au moins 85 % à l’examen d’État édition 2020 qui ont passé le test, seuls seuls ces six candidats ont réalisé au moins 70% et sont retenus pour la bourse d’études locale ou internationale de 5 ans.

Il s’agit de :

-Mpanda Mbuyi Fidèle
-Kalonga Mbayi Ariel
-Kabasele Mputu C’arrive
-Balowe Balowe Albert.
-Kanku Mukengeshayi Joséphine
-Yoambale Loola Jonathan

Motif de satisfaction pour la représentante de cette fondation au Kasaï Central, qui avait mené un plaidoyer auprès de la première Dame pour que les lauréats du coin bénéficient de cette bourse et pourtant la province du Kasaï Central n’était pas sélectionnée au départ.

Elle a à cette occasion remercié la première Dame de la République pour avoir accepté ce plaidoyer et féliciter en même temps les lauréats qui ont satisfait à ce test

Nathalie Kambala a profité de l’occasion pour inviter les autorités tant politico-administratives et éducationnelles de veiller à ce que l’enseignement de qualité soit dispensé dans toutes les écoles pour rendre les élèves plus efficaces aux prochaines évaluations de bourses.

Elle a aussi exhorté les parents à placer leurs enfants dans des bonnes conditions scolaires afin de leur permettre de suivre et revoir les cours régulièrement.

Aux lauréats retenus pour ces bourses, Kambala les convie à la sérénité pour défendre rigoureusement leur titres scolaires au niveau universitaire, car la bourse en soi n’est un cadeau prémédité.

Il faut signaler qu’un seul candidat, Balowe Balowe Albert, pourrra évoluer en France, et les cinq autres à Kinshasa dans les universités de leur choix.

Ivan Honoré Mudiangombe