RDC/Union Sacrée : Voici le résumé du cahier des charges de Ensemble pour la République de Moïse Katumbi

RDC/Union Sacrée : Voici le résumé du cahier des charges de Ensemble pour la République de Moïse Katumbi

16 janvier 2021 0 Par Grandjournalcd.net

Pour matérialiser l’initiative de ‹‹l’Union Sacrée›› prônée par le Président Félix TSHISEKEDI, Ensemble pour la République, parti politique cher à Moïse Katumbu a mis en place un cahier des charges regroupant les ‹‹priorités du programme commun›› de l’Union Sacrée. De la sécurité aux réformes institutionnelles en passant par la politique générale, l’économie, le social et le profil des animateurs du prochain gouvernement, en 5 pages, le parti de Moïse Katumbu semble donner les bases des enjeux majeurs de la politique nationale.

D’emblée, Ensemble pour la République table sur la ‹‹Pacification du pays par l’éradication de l’insécurité et de la criminalité dans les milieux à violence endémique››. Pour ce faire, il faudra notamment ‹‹réorganiser les forces armées, de police et des services de sécurité, améliorer les conditions de vie et de travail des militaires, policiers et agents de sécurité pour en exiger un travail plus sérieux››, et sanctionner ‹‹vigoureusement les auteurs des crimes, des viols et autres formes de violences subies par les populations››.

Sur les réformes institutionnelles et électorales, Ensemble pour la République estime qu’elles visent ‹‹l’organisation de bonnes élections crédibles afin de résorber la crise politique et instaurer une vie institutionnelle normale et durable en RD Congo par la restauration de la confiance au niveau de la CENI et du processus électoral››. Pour ce faire, Ensemble pour la République estime que plusieurs réformes sont nécessaires notamment celle de la loi électorale, celle liée au mode de scrutin, la réforme de la CENI, de la Cour Constitutionnelle et du fichier électoral.

Sur la politique et l’administration, les proches de Moïse Katumbu demandent notamment la diminution du train de vie de l’État au niveau de toutes les institutions, la réduction au maximum de la taille du gouvernement et de procéder à ‹‹l’identification des citoyens Congolais et étrangers résidents et délivrer les nouvelles cartes d’identité sécurisées avant fin 2022››. Pour ‹‹ redresser les finances publiques, créer l’activité économique de production et garantir un début d’amélioration du social››, Ensemble pour la République a, également fait, des propositions sur le plan économique et financier.

Pour ce parti politique, il faut que l’Union Sacrée s’emploie au redressement des finances publiques, à la croissance des secteurs productifs, à l’amélioration du climat des affaires et à la lutte contre la corruption. Sur le plan social, l’Union Sacrée devrait aider à la suppression de ‹‹toutes les entraves à la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base›› sur le plan de l’éducation, sur le plan sanitaire, réévaluer le système national de santé sur la base des ‹‹carences›› observées dans la riposte contre le Coronavirus et augmenter les crédits budgétaires au ministère de la santé. Les emplois et revenus ainsi que l’habitat et le cadre de vie completent le volet social des recommandations.

Enfin, l’Union Sacrée devrait tenir compte de crédibilité et bonne moralité, l’expérience avérée ou technicité, le sens élevé de l’intérêt général, les qualités et autres capacités personnelles ainsi que la désignation consensuelle de tous les animateurs des institutions.

David MWANIA