RDC/Budget 2020 : Mayo Mambeke s’en sort bien malgré la COVID19, 2021 s’annonce prometteur

RDC/Budget 2020 : Mayo Mambeke s’en sort bien malgré la COVID19, 2021 s’annonce prometteur

29 décembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Le vice premier ministre, ministre de budget, jean-Baudouin mayo, avait déposé l’avant projet du budget à l’assemblée nationale pour adoption lors de la session parlementaire de septembre. Conformément à son règlement d’ordre intérieur, les députés nationaux, membres de l’ECOFIN s’étaient déplacés jusqu’au cabinet du ministre pour une confrontation des chiffres.

Le 11 décembre 2020, le ministre mayo, avait présenté le projet de loi des finances rectificatif 2020 et la loi des finances 2021 au Sénat. En dépit de la covid-19, le processus avait suivi son processus normal.

En outre, Mayo Mambeke et son vice, le professeur Félix Momat ont travaillé d’arrache-pied pour la maximisation des Recettes publiques en dépit du coup reçu de l’économie congolaise par la COVID19. Durant cette année 2020, le vice-premier ministre a été au four et au moulin pour résister à cette pandémie au profit de la République.

Au courant de l’année 2020, tout a commencé par le paiement de l’impôt Professionnel sur le Revenu (IPR), sur instruction du Premier ministre Ilunga Ilunkamba en janvier. Lors de l’atelier résidentiel axé sur cette affaire, le VPM a rappelé aux Syndicalistes le caractère légal de cet impôt. Au finish, un protocole d’accord avait été trouvé entre les Experts du Banc syndical de l’Administration et ceux du gouvernement.

En pleine crise de la pandémie depuis le 10 mars, Jean-Baudouin Mayo répondait à l’invitation de la chambre basse du parlement. Question de présenter aux élus nationaux, membres de la commission ECOFIN, l’exécution du budget 2020 durant le premier trimestre de l’année. Dans son speech, le VMP a fait savoir aux députés que les Recettes de l’Etat en fin du mois de mars, n’ont pas été à la hauteur des assignations. Des explications cohérentes qui ont convaincu les élus du peuple.

Malgré la pandémie qui a frappé de plein fouet l’économie congolaise, le ministre du budget s’est efforcé pour satisfaire quelques couches sociales notamment les médecins. Seulement 800 médecins devraient bénéficier des primes des risques. Ce nombre est passé à 1000 juste après un terrain d’entente trouvé entre le Gouvernement et le Syndicat des Médecins non alignés.

Le 12 novembre 2020, dans le cadre de l’opération fictif zéro, dans le fichier de la Paie sur l’ensemble du territoire national, le Patron du Budget Congolais avait présidé une séance de travail avec le Ministre de la Défense Nationale, Aimé Ngoyi Mukena. Au cours de cette Réunion, il a été raporté le dénichement de 9000 Agents fictifs sur le fichier de la paie des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) représentant 1,7 milliard FC par mois.

Cette opération a été réalisée grâce au travail des experts de l’État-major général dans le cadre de la lutte contre la fraude et le dédoublement dans le fichier de la paie assigné par le Ministre du Budget au Comité de suivi de la paie (CSP).

Jean-Baudouin Mayo s’etait dit satisfait de la détermination de cette équipe, de pouvoir répondre à la recommandation du Président de la République, Félix Tshisekedi, d’enquêter sur la réalité de l’enveloppe salariale des Agents de l’État et au sein de l’Armée Nationale.

On retiendra qu’en 2020 le VPM Mayo a permis la modernisation du Ministère du Budget, la modernisation des équipements du SENAPI, le projet de construction du bâtiment de la Direction Générale de Contrôle des Marchés Publics ; et celui de la Direction nationale des politiques et programmation budgétaires, et la construction des bâtiments des services déconcentrés du Ministère du Budget en provinces.

Déborah Kabuya