Marketing des réseaux : comment développer une équipe solide dans le MLM (Tribune)

Marketing des réseaux : comment développer une équipe solide dans le MLM (Tribune)

28 décembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Aujourd’hui, je vais partager avec vous l’une des stratégies pour vous aider à monter une équipe solide dans le marketing de réseau. Je vais m’appuyer sur l’excellent livre : « DEVELOPPEZ VOTRE ENTREPRISE DE MARKETING RESEAU » de Jim RHON. Pour créer une équipe dans le MLM, il faut respecter les étapes suivantes, du moins chez les professionnels :

PARABOLE : « …Voici que le semeur est sorti pour semer. Comme il semait, des grains sont tombés au bord du chemin ; et les oiseaux du ciel sont venus et ont tout mangé. D’autres sont tombés dans les endroits pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils ont aussitôt levé parce qu’ils n’avaient pas de terre en profondeur ; le soleil étant monté, ils ont été brûlés et faute de racine, ils ont séché. D’autres sont tombés dans les épines ; celles-ci en se développant, les ont étouffés. D’autres sont tombés dans la bonne terre et ont donné du fruit, l’un 100 %, l’autre 60 % et le dernier 30 %… ».

INTERPRETATION : « …Vous donc, écoutez la parole du semeur. Quand un homme entend la parole de Dieu et ne comprend pas, c’est que le malin vient de s’emparer de ce qui a été semé dans son cœur ; tel est celui qui a été ensemencé au bord du chemin. Celui qui a été ensemencé dans les endroits pierreux, c’est celui qui, entendant la parole, la reçoit aussi avec joie ; mais il n’a pas en lui de racine, il est l’homme d’un moment : dès que vient la détresse ou la persécution à cause de la parole, il tombe. Celui qui entend la parole, mais le souci du monde et la séduction des richesses étouffent la parole, il reste sans fruit. Celui qui a été ensemencé dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et comprend : alors, il porte du fruit et produit l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente ».

Dans cette entreprise du MLM, tout leader est un semeur ambitieux possédant d’excellents grains à semer. Son ambition consiste à créer sa propre équipe, sa propre entreprise grâce à l’opportunité qu’il offre.


Le semeur était ambitieux et possédait un grain excellent. Le semeur, ça pourrait être vous, ce leader qui cherchez à constituer votre équipe grâce aux invitations que vous lancez ; en présentant votre opportunité, en faisant le suivi de vos filleuls ; en les formant.


Mais créer une équipe solide en invitant les prospects et en cherchant à les convaincre n’est pas une mince affaire, car il faudra s’armer du courage, de la patience, de l’abnégation et surtout en disciplinant votre déception. L’excellent grain pourrait être une excellente opportunité, un excellent produit ou une excellente histoire.

Donc, nous avons ici, un semeur ambitieux avec un grain excellent ; ou mieux, un leader ambitieux avec une excellente opportunité, un excellent produit, une excellente histoire à raconter.
Le semeur est allé semer son grain, mais une partie de ce grain est tombé sur le bord de la route où les oiseaux l’ont mangé. C’est comme lorsque vous invitez quelqu’un à prendre part à la présentation de votre opportunité, et que celui-ci ne répond pas favorablement à votre appel. Ne vous demandez pas surtout pourquoi la personne n’a pas répondu favorablement à votre invitation. La réponse se trouve dans les oiseaux qui ont pris une partie des grains semés.

Dans ces conditions, il y a deux options dont la première consistera à chasser les oiseaux et la seconde consistera à continuer à inviter la personne concernée jusqu’à ce qu’elle revienne. Dans le premier cas, vous vous chargerez à rechercher la personne qui a empêché votre invité à prendre part à la présentation de votre produit. Alors, vous chercherez à blâmer cette personne, à vous plaindre contre elle. Mais en faisant ainsi, c’est-à-dire en allant à la chasse aux oiseaux, vous laissez le champ libre à d’autres oiseaux d’occuper le terrain et de l’envahir. Là, vous êtes dans la distraction qui vous empêche de poursuivre à lancer d’autres invitations. Vous devez continuer le recrutement d’autres personnes au lieu de vous attarder sur celle qui présente des excuses. Alors, il faut aller voir ailleurs au lieu de perdre votre temps à vous morfondre sur cette seule personne. Alors, il faut cesser de chasser les oiseaux, ils n’y sont pour rien. C’est la loi de la nature.

Dans notre parabole, le semeur ne s’est pas arrêté à se poser des questions sur les oiseaux, il a continué à semer d’autres grains. C’est là où réside le secret de sa réussite, il n’a pas cessé de semer. Pourtant, dans cette industrie du MLM, beaucoup de gens se découragent au premier échec, à leur première déception. Mais le semeur ambitieux a continué à semer. Si vous continuez à le faire comme le semeur, vous finirez par semer plus que ce que les oiseaux pourront prendre, car, ils ne sont pas assez nombreux. Cela veut dire que si vous continuez à semer, il y aura des oiseaux, mais il n’y en aura pas suffisamment, puisque la loi de la moyenne travaille pour vous.

Le semeur a continué à semer son grain, cette fois, selon la parabole, une partie est tombée sur un sol pierreux où il n’y avait pas beaucoup de terre. Un sol pierreux sans beaucoup de terre n’est pas vraiment à votre avantage, car il ne peut pas favoriser la germination. Les grains ont poussé, mais face à la chaleur, les plantes se sont séchées et en sont mortes.

Finalement, après le recrutement réussi de quelqu’un, 2 ou 3 jours après, quelqu’un d’autre (son père, sa mère, son ami…) lui a dit que cette histoire du marketing réseau n’est qu’une arnaque, l’argent que l’on y gagne a un pouvoir maléfique, les gens y deviennent fous… Alors, il ne faut pas aller y mettre de l’argent. La réunion suivante, l’invité ne se présente pas. Que faire face à cette situation ? La chaleur a joué contre vous, vous n’y êtes pour rien. Si cela vous arrive, vous n’y pouvez rien, il faut continuer à recruter d’autres personnes, car la moisson est grande, seuls les moissonneurs manquent.

Le soleil se lève toujours à l’Est et se couche à l’Ouest et vous n’allez pas vous demander pourquoi ? Ne perdez pas beaucoup de temps à ce sujet, car les choses se passent comme ça. C’est pareil avec les grains tombés sur le sol pierreux et qui, au bout d’un certain temps, se sont desséchés par la chaleur. Acceptez la situation telle qu’elle et continuez votre chemin.

La réponse à la question est dans la structure, dans les conséquences et dans l’opportunité. Sinon, pas la peine de vous y attarder longuement, car la réponse est simple : il y a des grains qui poussent, d’autres ne poussent pas ; il y a des personnes qui viennent et d’autres ne viennent pas ; il y a des personnes qui restent, d’autres ne restent pas. Et lorsque certaines viennent et ne restent pas, considérez juste que se sont ces personnes qui viennent pour ne pas rester. Vous savez dans quelle catégorie les classer et vous n’avez rien à faire pour ça, si ce n’est que de relancer votre invitation pour la fois prochaine et surtout aller voir ailleurs.

C’est comme changer l’ordre des saisons ! vous ne pouvez rien y faire, sauf laisser faire les choses telles qu’elles. Tout ce que vous avez à faire, c’est de coopérer avec l’ordre des choses, car vous n’êtes pas responsable de ce qui vous arrive. Si vous continuez à blâmer ce qui vous arrive, vous ne saurez pas avancer. Lorsque vous aurez votre propre planète, vous pourrez arranger l’ordre des choses. Mais sur cette planète, vous n’y êtes que comme invité et devez prendre les choses comme elles viennent.

Quel est le secret du semeur ambitieux et de son excellent grain ? Quel est votre secret à vous en tant qu’entrepreneur ambitieux et votre excellente opportunité ? L’histoire du semeur nous raconte qu’il a continué à semer tout en disciplinant sa déception. C’est une phrase clé que chaque entrepreneur pourrait intérioriser s’il veut aller plus loin dans ses affaires.

Pour créer une équipe solide dans le MLM, vous devez apprendre à discipliner votre déception, parce que vous ne pouvez pas concentrer votre énergie sur des personnes qui ne restent pas : certaines personnes partiront et vous n’y serez pour rien. Peut-être si vous commettez de grosses erreurs qui les font partir, alors là, votre responsabilité est engagée. Mais si c’est dans l’ordre normal des choses, rien à faire.

Vous n’avez aucun pouvoir de retenir une personne dans votre équipe si elle pense qu’elle se suffit grâce à son salaire et surtout si elle est conditionnée à vivre aux dépens de ses parents ; de son patron… Vous n’avez aucun pouvoir à influencer quelqu’un qui se plait de sa situation actuelle, qui pense que Dieu ouvrira le ciel pour lui faire tomber les richesses sur sa tête. Vous n’avez rien à y faire, car tout ceci est question de l’état d’esprit de la personne.

Quant à notre semeur, il a continué son travail. Cette fois, le grain tombe dans les ronces où une plante commence à pousser. Mais à mesure qu’elle grandit, les ronces l’étouffent et elle finit par mourir. Et là aussi, vous n’y êtes pour rien. Les ronces représentent de petits soucis, de petites distractions que les gens connaissent dans la vie courante. Ces distractions peuvent être la télévision, les réseaux sociaux, les jeux…

Dans l’industrie du MLM, les entrepreneurs font face à des personnes ayant un état d’esprit de la pauvreté, à des gens qui ont souvent échoué, aux perdants qui, d’avance pensent qu’ils ont de la malchance dans leur vie. Face à n’importe quelle opportunité, ces personnes présentent toujours des excuses avant de se lancer, ce qui étouffe leur réussite.

Pour la plupart des personnes, réussir passe par une voie toute tracée : ‘’aller à l’école, avoir de bonne notes, décrocher de gros diplômes, trouver un job rémunérateur et bosser pendant 40 ans pour aller à la retraite à 60 ans. Ainsi, ces personnes restent toute leur vie, caractérisées par un mindset des employés qui les limite d’accéder à la liberté financière. Ainsi, ces personnes ont-t-elles l’esprit fermé à d’autres opportunités qui pourraient s’offrir à elles. Lorsque vous avez affaire à de telles personnes, ne vous attendez pas à un travail facile, il faut prendre en mal votre patience.

L’état d’esprit de ces personnes constitue un obstacle majeur pour changer de voie. Leur parler du marketing réseau, c’est les détourner de leur objectif initial. Ces personnes ont parfois peur du changement.


En fait, la peur du changement est ancrée en chacun d’entre nous, car notre cerveau n’aime pas tout ce qui est nouveau. Pour notre cerveau (nouveau égal danger). Or, la mission première de notre cerveau est la survie. C’est pour cette raison qu’on a tendance à aimer nos vieilles habitudes en espérant que le monde reste le même pour toujours. Malheureusement ce n’est plus le cas dans ce monde où le changement s’opère à une vitesse incroyable.

Au 21e siècle, avec le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication, le changement est inévitable et s’y adapter est la clé du bonheur. Si vous acceptez le changement rapidement, vous serez en meilleure position pour en profiter. Mais la plupart de gens craignent et résistent au changement, alors que souvent, celui-ci est synonyme de nouvelles opportunités.

La plupart de personnes souhaiteraient se contenter de leur régime de sécurité salarial et résistent à l’entreprenariat qui pourrait les conduire à la liberté financière. Raison pour laquelle, lorsque vous êtes face à ces personnes, sachez comment leur présenter votre opportunité, tout en sachant qu’elles réfléchissent comme des salariés espérant gagner de l’argent à la fin de chaque mois. Elles ne veulent pas être des patrons, mais des salariés.

C’est pour cela vous entendrez des questions comme : combien dois-je gagner ? Après combien de temps ? Lorsque vous demandez à votre invité pourquoi il n’est pas venu à la réunion, il vous répond quelque chose comme : « je croyais que l’on me paierait à la fin de chaque mois ; je n’ai pas d’argent pour m’inscrire ; j’avais autre chose à faire… Et là, vous vous sentez vraiment démunis ! Mais que faire dans ce cas ? Rien à faire. Ne vous engagez pas sur cette piste, il faut laisser faire tout simplement. Ce n’est pas aussi simple de changer l’état d’esprit de quelqu’un de toute une vie. Il faut du temps pour reprogrammer le cerveau afin que la personne arrive à changer son paradigme. Pour le moment, il faut considérer ça comme la succession des saisons : l’hiver vient après l’automne et le printemps fait suite à l’hiver et rien à y changer.

Quant aux grains semés, les ronces en ont dérobé une partie et on s’arrête là. Maintenant voici la bonne nouvelle : le semeur n’a pas cessé de semer son grain. C’est-à-dire le leader ou l’entrepreneur n’a pas cessé de lancer ses invitations, il n’a pas cessé de partager son histoire électrisante et à parler de son opportunité à d’autres personnes. Oui, il n’a pas arrêté à lancer des invitations, car une seule invitation peut exercer davantage d’impacts même un an plus tard que le premier mois de son lancement, car en ce moment précis, les choses ne sont plus les mêmes : « vous pouvez dire que vous gagnez deux fois plus d’argent à temps partiel qu’avec votre emploi à temps plein ». Oui, votre histoire peut avoir plus d’impacts, mais la loi de la moyenne va continuer à fonctionner.

Alors, quelle est la conclusion de la parabole ? Finalement, le grain tombe sur la bonne terre. Même pour un entrepreneur, cela finira toujours par se produire s’il continue à lancer ses invitations et à partager son histoire électrisante. Si vous partagez une bonne idée suffisamment longtemps, elle atteindra de bonnes personnes et elle finira par produire ses effets.


Ainsi, lorsque les gains sont tombés sur la bonne terre, une partie a produit les 100 % des fruits, une autre a produit les 60 % et une autre les 30 %. Vous vous posez la question du pourquoi de cette différence ? N’empruntez pas surtout cette voie, car vous risquez de vous détourner de votre objectif, celui de continuer à faire votre job. Il faut tout simplement accepter la situation telle qu’elle se présente. Vous ne pouvez pas changer les 100 % en 60 % ou les 30 % en 100 %. Aucun miracle n’est possible ici, sinon vous risquez de vous attarder sur autre chose et d’oublier votre cible. Alors, laissez les 30 % produire 30 % ; les 60 % produire 60 %… pour ne pas faire comme si vous vouliez changer l’ordre des saisons.

Comme chaque saison a ses particularités, toute personne aussi. Certains leaders ont la facilité de communiquer et de convaincre, ce qui leur donne de très bons résultats et d’autres sont pragmatiques, posent des actes qui attirent le monde, ce qui n’est pas le cas pour d’autres leaders dont le résultat est parfois lent ou inexistant. La cause est à rechercher dans l’état d’esprit de chacun. Toutefois, il faut accepter chacun avec ses forces et ses faiblesses tout en sachant que les forces des uns peuvent aider les faiblesses des autres à progresser positivement, car le MLM est un travail d’équipe et non un travail individuel.

C’est pourquoi chaque leader devrait tenir par la main chacun de ses down-lines (ses filleuls) afin de leur montrer la voie à suivre s’il veut les voir arriver au sommet de la pyramide. Ici, le secret réside dans la duplication. Les down-lines devraient répliquer toutes les méthodes proposées par l’entreprise et cela de la même manière, partout où ils se trouvent pour éviter des incompréhensions et les confusions qui naissent dans la communication.

À vos marques ! Prêts.

Germain Joseph MUANZA K. : Auteur, coach et conférencier.