RDC/Lualaba : Les performances de Richard Muyej oubliées pour des raisons politiques ?

RDC/Lualaba : Les performances de Richard Muyej oubliées pour des raisons politiques ?

19 décembre 2020 0 Par Grandjournalcd.net

Longtemps plébiscité pour sa gestion ‹‹exemplaire›› de la chose publique, Richard Muyej Mangez Mans, gouverneur de la province du Lualaba, fait actuellement l’objet des plusieurs accusations venant de son vice-gouverneur, madame Fifi Masuka. Entre positionnement politique, gestion des égos, convoitise et désir immodéré, une source bien informée et proche de deux personnalités revient ici sur le nœud du problème.

‹‹L’heure est au travail et non à des récriminations funestes dans cette province››, fait savoir d’emblée notre source, qui a préféré gardé l’anonymat. ‹‹Félix TSHISEKEDI a déjà compris cela. Bien qu’étant du FCC, Richard MUYEJ ne représente aucun danger pour le Chef de l’État contrairement aux allégations mensongères du vice-gouverneur contre son gouverneur››, renseigne-t-elle. Pour elle [notre source], les accusations ‹‹mensongères›› de madame Fifi Masuka se justifieraient par un problème de ‹‹haine›› et de ‹‹jalousie›› envers son Chef direct, le gouverneur, qui puis est, ‹‹le bon élève de la gouvernance›› en RDC.

Pour passer à l’acte, le vice-gouverneur aurait attendu le bon moment. ‹‹Il fallait que Félix TSHISEKEDI mette fin à la coalition FCC-CACH pour que Fifi Masuka étale sa haine et sa jalousie contre son gouverneur à la place publique et cela pour justifier son passage du FCC à l’Union Sacrée››, renchérit-elle. Havre de paix dans lequel les Congolais vivent dans l’unité et la cohésion, la province du Lualaba rayonne et attire plus d’un, grâce au savoir faire, à la volonté et surtout à la détermination de son gouverneur Richard MUYEJ.

Convaincu par le fait que les ‹‹mensonges›› de madame Fifi Masuka allaient tournés court malgré les relations entre les familles du Chef de l’État, celle du ministre de l’intérieur et celle de Madame Masuka, notre source renseigne que Félix TSHISEKEDI et Gilbert KANKONDE auraient déjà compris et qu’ils allaient déjouer le plan de la vice-gouverneur car dit-elle, ‹‹la province du Lualaba a besoin de la paix››.

David MWANIA